American Speech-Language-Hearing Association Functional Assessment of Communication Skills for adults (ASHA-FACS)

Évidence révisées en date du 26-11-2010
Auteur(s)* : Sabrina Figueiredo, BSc
Éditeur(s) : Lisa Zeltzer, MSc OT ; Nicol Korner-Bitensky, PhD OT
Version française en traduction libre : Andréanne Labranche

But

L’American Speech-Language-Hearing Association Functional Assessment of Communication Skills for adults (ASHA-FACS) est une mesure de la communication fonctionnelle. Elle ne prétend pas mesurer les déficits, mais comment les déficits, au niveau du discours spécifique, du langage, de l’ouïe et/ou de la cognition, affectent la performance lors de la réalisation des activités quotidiennes (Frattali, Holland, Thompson, Wohl, & Ferketic, 1995).

Note : Le nom des instruments de mesure qui, en anglais, sont identifiés et nommés par des noms de genre féminin en français – ex. « Batterie » (Battery), « Catégorie » (Category), « Échelle » (Scale, Ladder), « Évaluation » (Assessment) ou « Mesure » (Measure) – sont traduits en français par le genre féminin.

Revue détaillée

But de l’outil de mesure

L’ASHA-FACS est une mesure de la communication fonctionnelle. Elle ne prétend pas mesurer les déficits, mais comment les déficits, au niveau du discours spécifique, du langage, de l’ouïe et/ou de la cognition, affectent la performance lors de la réalisation des activités quotidiennes (Frattali, Holland, Thompson, Wohl, & Ferketic, 1995).

Versions disponibles

L’ASHA-FACS a été développée en 1995 par Frattali, Holland, Thompson, Wohl et Ferketic.

Caractéristiques de l’outil

Items:
L’ASHA-FACS est constituée de 43 items. Les items de l’ASHA-FACS concernent quatre domaines : la communication sociale ; la communication des besoins de base ; la lecture, l’écriture et les concepts de nombres ; et la planification quotidienne. L’outil couvre différentes activités de la vie quotidienne (AVQ), telles que comprendre la télévision et la radio, réagir aux situations d’urgence et utiliser un calendrier (Frattali et al., 1995).

L’ASHA_FACS est également sous-divisée en deux échelles : l’Indépendance communicative (Communicative Independence) et les Dimensions qualitatives de la communication (Qualitative Dimensions of Communication). Ces échelles mesurent respectivement le niveau d’indépendance et la nature des déficits fonctionnels (Frattali et al., 1995).

L’ASHA-FACS se présente dans un format observationnel et nécessite que l’évaluateur connaisse bien le client avant d’évaluer sa communication. Les forces majeures de l’ASHA-FACS résident dans sa formulation simple et dans l’opérationnalisation comportementale du contenu des items (Glueckauf, Blonder, Ecklund-Jonhson, Maher, Crosson & Gonzalez-Rothi, 2003).

L’évaluateur peut aussi demander l’avis des proches du patient afin d’améliorer ses observations (Frattali et al., 1995). Des recommandations ont été faites pour que trois sessions d’observation soient nécessaires avant de pouvoir faire l’évaluation avec l’ASHA-FACS (Worrall & Yiu, 2000).

Cotation :
Les items sont cotés après avoir observé la communication fonctionnelle selon les deux sous-échelles.

L’échelle d’indépendance communicative est cotée sur un total de sept points allant de 1) «Ne performe pas le comportement» à 7) «Performe le comportement». Elle montre le niveau d’assistance dont l’individu a besoin pour faire des interactions verbales et non-verbales. L’échelle des dimensions qualitatives de la communication est cotée sur un total de cinq points. Elle montre le niveau de compétence, de justesse et de rapidité de la communication ainsi que de partage de celle-ci.

Le score total est obtenu en additionnant les scores de chaque item puis en divisant par le nombre d’items (moyenne). Il est aussi possible de calculer les scores des deux sous-échelles mentionnées plus haut en calculant les moyennes d’intérêt (Frattali et al., 1995).

Des scores plus bas sont indicatifs de plus gros déficits.

Temps d’administration requis :
L’ASHA-FACS prend en moyenne 20 minutes à coter. Le temps d’administration varie selon le temps pris lors des sessions d’observation (Frattali et al., 1995).

Sous-échelles :
L’ASHA-FACS est constitué de deux sous-échelles (Frattali et al., 1995) :
– L’échelle d’indépendance communicative
– L’échelle des dimensions qualitatives de la communication

Équipement :
Aucun documenté.

Formation :
Aucune documentée.

Versions alternatives de l’ASHA-FACS

Aucune.

Clientèle cible

Peut être utilisé avec :

  • Les clients ayant subi un AVC.
  • Les clients avec des déficits au niveau de la communication.

Ne peut pas être utilisé avec :

  • L’ASHA-FACS ne devrait pas être utilisé avec les clients qui sont incapable de communiquer.

Dans quelles langues l’outil est-il disponible ?

Anglais (Frattali et al., 1995)

Sommaire

Que mesure l’outil ? L’ASHA-FACS est une mesure de la communication fonctionnelle.
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? L’ASHA-FACS peut être utilisée avec les clients ayant subi un AVC, mais son usage n’est pas strictement limité à cette clientèle.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Évaluation
Temps d’administration requis L’ASHA-FACS prend approximativement 20 minutes à administrer
Versions Aucune
Autres langues Anglais
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
Une étude a examiné la cohérence interne de l’ASHA-FACS et a relevé, après avoir éliminé les items avec de faibles corrélations, que tous les autres scores d’items et de domaines corrélaient bien avec le score total.

Intra-juge :
Une étude a examiné la fidélité intra-juge de l’ASHA-FACS et a relevé une excellente fidélité en utilisant des corrélations de Pearson.

Inter-juges :
Une étude a examiné la fidélité inter-juges de l’ASHA-FACS et a relevé une excellente fidélité en utilisant des corrélations de Pearson.

Validité Contenu :
Une étude a examiné la validité de contenu de l’ASHA-FACS et a relevé que les items de l’ASHA-FACS sont représentatifs de la communication au quotidien des personnes âgées vivant en Australie.

Construit :
Convergente :
Deux études ont examiné la validité convergente de l’ASHA-FACS et ont relevé d’excellentes corrélations entre le domaine de la communication sociale de l’ASHA-FACS et le Functional Outcome Questionnaire for Aphasia ; des corrélations modérées entre l’ASHA-FACS et la Western Aphasia Battery, la Scales of Cognitive Ability for Traumatic Brain Injury, la sous-échelle évaluant la Communication de la Mesure de l’indépendance fonctionnelle, le Rancho Los Amigos Levels of Cognitive Functioning ; et de faibles corrélations entre l’ASHA-FACS et la SF-36.

Groupes connus :
Une étude a examiné la validité de groupes connus de l’ASHA-FACS en utilisant le test de W de Wilcoxon et a noté que l’ASHA-FACS est capable de faire la distinction entre les individus en santé et les individus avec des déficits de communication.

Effets plancher/plafond Aucune étude n’a examiné les effets de plancher/plafond de l’ASHA-FACS auprès de clients ayant subi un AVC.
Sensibilité/spécificité Une étude a examiné la sensibilité/spécificité de l’ASHA-FACS en la comparant à l’Aphasia Checklist Score (en tant qu’étalon de mesure), et a relevé qu’un seuil limite de 6,99 dans le domaine de l’indépendance de communication donne une sensibilité de 90% et une spécificité de 70 %, alors qu’un seuil limite de 4,81 dans les dimensions de communication donne une sensibilité de 100% et une spécificité de 90%.
Est-ce que l’outil est sensible au changement ? Aucune étude n’a examiné la sensibilité au changement de l’ASHA-FACS auprès de clients ayant subi un AVC.
Acceptabilité Les évaluateurs doivent avoir eu des opportunités adéquates pour observer directement la communication au domicile ou dans la communauté. Des informations additionnelles peuvent être demandées à un proche si elles sont nécessaires.
Faisabilité L’administration de l’ASHA-FACS est simple et rapide.
Comment obtenir l’outil ? L’ASHA-FACS peut être achetée sur le site web de l’ASHA: http://www.asha.org/eWeb/OLSDynamicPage.aspx?Webcode=olsdetails&title=Functional+Assessment+of+Communication+Skills+for+Adults+(ASHA+FACS)

Propriétés psychométriques

Résumé

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes concernant les propriétés psychométriques de l’ASHA-FACS auprès d’individus ayant subi un AVC. Cinq études ont été identifiées.

Effets de plancher/plafond

Aucune étude n’a documenté d’informations sur les effets de plancher ou de plafond de l’ASHA-FACS auprès d’individus ayant subi un AVC.

Fidélité

Cohérence interne :
Frattali, Holland, Thompson, Wohl et Ferketic (1995) ont vérifié la cohérence interne de l’ASHA-FACS auprès de 32 patients ayant subi un AVC et 26 patients ayant subi une blessure traumatique au cerveau. Les items avec des corrélations plus basses que 0,70 ont été supprimés. Tous les autres scores d’items et de domaines ont bien corrélé avec le score total.

Intra-juge :
Frattali et al. (1995) ont analysé la fidélité intra-juge de l’ASHA-FACS, calculée en utilisant le coefficient de corrélation de Pearson. Celle-ci s’est avérée excellente (r = 0,99).

Inter-juges :
Frattali et al. (1995) ont évalué la fidélité inter-juges de l’ASHA-FACS. Des orthophonistes de cinq différents centres situés sur le territoire des États-Unis ont évalué 32 patients ayant subi un AVC et 26 patients ayant subi une blessure traumatique au cerveau. La fidélité inter-juges, calculée en utilisant le coefficient de corrélation de Pearson, s’est avérée excellente (r = 0,82).
Note: Le nombre exacte de thérapeutes n’a pas été documenté.

Validité

Contenu :
Davidson, Worral and Hickson (2003) ont analysé la validité de contenu de l’ASHA-FACS auprès de 30 Australiens âgés (15 individus ayant subi un AVC et présentant de l’aphasie ainsi que 15 individus en santé). Cette étude observationnelle a relevé que les items de l’ASHA-FACS étaient représentatifs de la communication au quotidien des individus âgés vivant en Australie.

Critère :
Concourante :
Aucune étude n’a documenté d’informations sur la validité concourante de l’ASHA-FACS auprès de clients ayant subi un AVC.

Prédictive :
Aucune étude n’a documenté d’informations sur la validité prédictive de l’ASHA-FACS auprès de clients ayant subi un AVC.

Sensibilité/Spécificité :
Ross et Wertz (2004) ont examiné la sensibilité/spécificité de l’ASHA-FACS en la comparant à l’Aphasia Checklist Score (Ross et Wertz, 2004 – en tant qu’étalon de mesure), auprès de 10 patients ayant subi un AVC et présentant de l’aphasie. L’Aphasia Checklist Score est un test de diagnostic qui prend en compte les informations collectées à partir des dossiers médicaux et des concepts de handicap de l’Organisation mondiale de la santé. Il a été noté qu’un seuil limite de 6,99 dans le domaine de l’indépendance de communication donne une sensibilité de 90% et une spécificité de 70 %, alors qu’un seuil limite de 4,81 dans les dimensions de communication donne une sensibilité de 100% et une spécificité de 90%.

Construit :
Convergente/Discriminante :
Frattali et al. (1995) ont évalué la validité de construit de l’ASHA-FACS en la comparant au Western Aphasia Battery (Kertesz, 1982), à la Scales of Cognitive Ability for Traumatic Brain Injury (SCATBI – Adamovich & Henderson, 1992), à la sous-échelle évaluant la Communication de la Mesure de l’indépendance fonctionnelle (MIF – Keith, Granger, Hamilton, & Sherwin, 1987) et au Rancho Los Amigos Levels of Cognitive Functioning (Hagen, Malkmus, & Durham, 1972) auprès de 32 patients ayant subi un AVC ainsi que 26 patients ayant subi une blessure traumatique au cerveau. Les corrélations entre l’ASHA-FACS et tous les autres instruments de mesure étaient adéquates.
Note : Les auteurs n’ont pas documenté les valeurs des corrélations.

Glueckauf, Blonder, Ecklund-Jonhson, Maher, Crosson et Gonzalez-Rothi (1993) ont évalué les corrélations entre les scores de l’ASHA-FACS, de la Western Aphasia Battery (Kertesz, 1982), du Functional Outcome Questionnaire for Aphasia (FOQ-A – Glueckauf et al., 1993) et de la Medical Outcomes Study 36-item Short-Form Health Survey (SF-36 – Ware & Sherbourne, 1992). Tous les instruments de mesure ont été cotés par 18 proches aidant d’individus ayant subi un AVC. Les corrélations étaient excellentes entre le domaine de communication sociale de l’ASHA-FACS et le FOQ-A (r = 0,74) ; par contre, les corrélations étaient faibles pour ce même domaine avec le quotient d’aphasie (Aphasia Quotient) du Western Aphasia Battery et avec le SF-36 (respectivement, r = 18 et r = 0,19). Les corrélations entre le domaine de besoins de base de l’ASHA-FACS et le FOQ-A étaient adéquates (r = 0,58). Les corrélations du domaine de besoins de base de l’ASHA-FACS avec le quotient d’aphasie (Aphasia Quotient) de la Western Aphasia Battery et avec la SF-36 étaient faibles (respectivement, r = -16 et r = 0,14).

Groupes connus :
Ross and Wertz (2003) ont vérifié la capacité de l’ASHA-FACS à faire la distinction entre des personnes âgées en santé (n = 18) et des individus ayant subi un AVC et présentant de faibles symptômes d’aphasie (n = 18). La validité de groupes connus, calculé en utilisant le test de W de Wilcoxon , a démontré que les scores des individus en santé étaient significativement meilleurs que les scores des participants avec des déficits de communication verbale. L’ASHA-FACS s’est ainsi avéré être capable de faire la distinction entre les individus en santé et les individus étant faiblement aphasiques.

Sensibilité au changement

Aucune étude n’a documenté d’informations sur la sensibilité au changement de l’ASHA-FACS auprès de clients ayant subi un AVC.

Références

  • Adamovich, B.B. & Henderson, J. (1992). SCATBI – Scales of Cognitive Ability of Traumatic Brain Injury. Riverside.
  • Blomert, L., Kean, M. L., Koster, C., & Schokker, J. (1994). Amsterdam-Nijmegen Everyday Language Test: construction, reliability and validity. Aphasiology, 8, 381-407.
  • Davidson, B., Worrall, L., & Hickson, L. (2003). Identifying the communication activities of older people with Aphasia: Evidence from naturalistic observation. Aphasiology, 17, 243-264.
  • Frattali, C. M., Thompson, C. K., Holland, A. L., Wohl, C., & Ferketic, M. M. (1995). The FACS of Life. ASHA FACS — A Functional Outcome Measure for Adults. ASHA, 7, 40-46.
  • Glueckauf, R. L., Blonder, L. X., Ecklund-Jonhson, E., Maher, L., Crosson, B., & Gonzalez-Rothi, L. (2003). Functional questionnaire for Aphasia: overview and preliminary psychometric evaluation. Neurorehabilitation, 18, 281-290.
  • Hagen, C., Malkmus, D., & Durham, P. (1972). Rancho Los Amigos Levels of Cognitive Functioning. Communication Disorders Service: Rancho Los Amigos Hospital.
  • Keith, R. A., Granger, C. V., Hamilton, B. B., Sherwin, F. S. (1987). The functional independence measure: A new tool for rehabilitation. Adv Clin Rehabil, 1, 6-18.
  • Kertesz, A. (1982). Western Aphasia Battery. NY: Grune & Stratton.
  • Ross, K. B. & Wertz, R. T. (2003). Discriminative validity of selected measures for differentiating normal from aphasic performance. American Journal of Speech-Language Pathology, 12, 312-319.
  • Ross, K. B. & Wertz, R. T. (2004). Accuracy of formal tests for diagnosing mild Aphasia: An application of evidence-based medicine. Aphasiology, 18, 337-355.
  • Ware, J. E. Jr. & Sherbourne, C. D. (1992) The MOS 36-item short-form health survey (SF-36). I. Conceptual framework and item selection. Med Care, 30, 473-483.
  • Worrall, L. & Yiu, E. (2000). Effectiveness of functional communication therapy by volunteers for people with Aphasia following stroke. Aphasiology, 14, 911-924.

Références

  • Adamovich, B.B. & Henderson, J. (1992). SCATBI – Scales of Cognitive Ability of Traumatic Brain Injury. Riverside.
  • Blomert, L., Kean, M. L., Koster, C., & Schokker, J. (1994). Amsterdam-Nijmegen Everyday Language Test: construction, reliability and validity. Aphasiology, 8, 381-407.
  • Davidson, B., Worrall, L., & Hickson, L. (2003). Identifying the communication activities of older people with aphasia: Evidence from naturalistic observation. Aphasiology, 17, 243-264.
  • Frattali, C. M., Thompson, C. K., Holland, A. L., Wohl, C., & Ferketic, M. M. (1995). The FACS of Life. ASHA FACS — A Functional Outcome Measure for Adults. ASHA, 7, 40-46.
  • Glueckauf, R. L., Blonder, L. X., Ecklund-Jonhson, E., Maher, L., Crosson, B., & Gonzalez-Rothi, L. (2003). Functional questionnaire for aphasia: overview and preliminary psychometric evaluation. Neurorehabilitation, 18, 281-290.
  • Hagen, C., Malkmus, D., & Durham, P. (1972). Rancho Los Amigos Levels of Cognitive Functioning. Communication Disorders Service: Rancho Los Amigos Hospital.
  • Keith, R. A., Granger, C. V., Hamilton, B. B., Sherwin, F. S. (1987). The functional independence measure: A new tool for rehabilitation. Adv Clin Rehabil, 1, 6-18.
  • Kertesz, A. (1982). Western Aphasia Battery. NY: Grune & Stratton.
  • Ross, K. B. & Wertz, R. T. (2003). Discriminative validity of selected measures for differentiating normal from aphasic performance. American Journal of Speech-Language Pathology, 12, 312-319.
  • Ross, K. B. & Wertz, R. T. (2004). Accuracy of formal tests for diagnosing mild aphasia: An application of evidence-based medicine. Aphasiology, 18, 337-355.
  • Ware, J. E. Jr. & Sherbourne, C. D. (1992) The MOS 36-item short-form health survey (SF-36). I. Conceptual framework and item selection. Med Care, 30, 473-483.
  • Worrall, L. & Yiu, E. (2000). Effectiveness of functional communication therapy by volunteers for people with aphasia following stroke. Aphasiology, 14, 911-924.

Voir la mesure

Comment obtenir l’ASHA-FACS :

L’ASHA-FACS peut être achetée sur le site web de l’ASHA et se vend à 165$ US pour un non-membre certifié. L’ASHA-FACS coûte 124$ US pour un membre de l’ASHA. Ces prix n’incluent pas les taxes et les frais de livraison. L’adresse du site web permettant d’acheter l’ASHA-FACS est la suivante : https://www.asha.org/

Table des matières
Votre opinion