Modified Ashworth Scale

Évidence révisées en date du 13-07-2011
Auteur(s)* : Sabrina Figueiredo, BSc ; Lisa Zeltzer, BSc
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT ; Elissa Sitcoff, BA BSc
Version française en traduction libre : Alexandra Matteau

But

La Modified Ashworth Scale est considérée comme la mesure clinique primaire de la spasticité musculaire chez les patients avec des conditions neurologiques. Toutefois, certaines publications remettent en question sa capacité de mesurer la spasticité et proposent d’utiliser la Modified Ashworth Scale comme une échelle d’évaluation pour mesurer l’anomalie dans le tonus ou la résistance aux mouvements passifs, puisqu’il n’y a pas de méthode clinique directe pour mesurer la spasticité (Gregson, Leathley, Moore, Sharma, Smith & Watkins, 1999 ; Pandyan, Johnson, Price, Curless, Barnes & Rodgers, 1999).

Note : Le nom des instruments de mesure qui, en anglais, sont identifiés et nommés par des noms de genre féminin en français – ex. « Batterie » (Battery), « Catégorie » (Category), « Échelle » (Scale, Ladder), « Évaluation » (Assessment) ou « Mesure » (Measure) – sont traduits en français par le genre féminin.

Revue détaillée

But de la mesure

La Modified Ashworth Scale est considérée comme la mesure clinique primaire de la spasticité musculaire chez les patients avec des conditions neurologiques. Toutefois, certaines publications remettent en question sa capacité à mesurer la spasticité et proposent d’utiliser la Modified Ashworth Scale comme une échelle d’évaluation pour mesurer l’anomalie dans le tonus ou la résistance aux mouvements passifs, puisqu’il n’y a pas de méthode clinique directe pour mesurer la spasticité (Gregson, Leathley, Moore, Sharma, Smith & Watkins, 1999; Pandyan, Johnson, Price, Curless, Barnes & Rodgers, 1999).

Versions disponibles

L’Ashworth Scale a initialement été développée au début des années 1960 par Bryan Ashworth pour estimer l’efficacité de médicaments antispastiques auprès de clients avec la sclérose en plaques. C’est une échelle de 5 points, avec un niveau de score de 0, 1, 2, 3 ou 4 (Ashworth, 1964). En 1987, Bohannon et Smith ont ajouté le niveau « +1 » et ont proposé de légères modifications au niveau de la définition de chaque score afin d’augmenter la sensibilité de la mesure et faciliter la cotation. La nouvelle mesure a ensuite été appelée la Modified Ashworth Scale et est considérée par plusieurs comme l’étalon de mesure pour évaluer la spasticité (Bohannon & Smith, 1987).

Caractéristiques de la mesure

Items :

Bien qu’il n’y ait pas de directives standardisées relatives à son utilisation, la Modified Ashworth Scale peut être utilisée pour évaluer les muscles de la partie supérieure et inférieure du corps. L’évaluateur devrait étendre le membre du client d’une position de flexion maximale à une extension maximale jusqu’à ce qu’une première résistance douce soit ressentie. Déplacer le membre d’un client par sa pleine amplitude de mouvement devrait être fait en une seconde en comptant « mille et un » (Bohannon et Smith, 1987).

Mehlroz, Wagner, Meibner, Grundmann et Zange (2005) suggèrent que les tests pour l’évaluation du membre supérieur devraient se faire lorsque le client est couché sur le dos, avec les membres supérieurs parallèles au tronc, les coudes étendus, les poignets en position neutre et les membres inférieurs positionnés parallèlement les uns aux autres. Des exceptions sont faites pour les extenseurs de l’épaule, pour lesquels le bras doit être déplacé de l’extension à 90 degrés de flexion, et pour les rotateurs internes de l’épaule, pour lesquels le bras doit être déplacé d’une position neutre à une rotation externe maximale.

Pour le membre inférieur, Blackburn, van Vliet et Mockett (2002) recommandent que le client soit couché sur le côté. Spécifiquement pour le test évaluant le muscle soléaire, les hanches et les genoux devraient être placés à 45 degrés de flexion, et la cheville, déplacée d’une flexion plantaire maximale à une dorsiflexion maximale. Pour le muscle gastrocnémien, les hanches devraient être placées à 45 degrés de flexion avec les genoux en extension maximale, et la cheville, déplacée d’une flexion plantaire maximale à une dorsiflexion maximale. Pour le muscle quadriceps fémoral, les genoux et les hanches devraient être en extension maximale, et le genou, déplacé d’une extension maximale à une flexion maximale.

Tout au long du test, il convient d’informer le client de rester calme et détendu et lorsque des tests répétés sont effectués, les tests doivent débuter au même moment dans la journée afin de minimiser les changements possibles dans les niveaux de spasticité en raison de l’interaction de la médication (Bohannon et Smith, 1987).

Cotation :

La Modified Ashworth Scale est une échelle de 6 points. Les scores vont de 0 à 4, où les plus bas scores représentent un tonus musculaire normal et les scores les plus élevés représentent la spasticité ou une résistance accrue aux mouvements passifs.

Les définitions spécifiques du score pour l’Ashworth Scale et la Modified Ashworth Scale sont les suivantes :

Score Ashworth Scale(Ashworth, 1964) Modified Ashworth Scale (Bohannon & Smith, 1987)
0 Pas d’augmentation du tonus. Pas d’augmentation du tonus musculaire.
1 Légère augmentation du tonus donnant une sensation d’accrochage lorsque le membre est déplacé en flexion ou en extension. Légère augmentation du tonus musculaire qui se manifeste par une sensation d’accrochage ou par une résistance minime en fin de mouvement lorsque le segment affecté est déplacé en flexion ou en extension.
1+ N/A Légère augmentation du tonus musculaire qui se manifeste par une sensation d’accrochage, suivi par une résistance minimale dans le reste (moins que la moitié) de l’amplitude de mouvement.
2 Augmentation plus marquée du tonus, mais le membre est facilement fléchi. Augmentation plus marquée du tonus musculaire sur presque la totalité de l’amplitude de mouvement, mais le segment affecté se déplace avec facilité.
3 Augmentation importante du tonus, le mouvement passif est difficile. Augmentation importante du tonus musculaire, le mouvement passif est difficile.
4 Rigidité du membre en flexion ou en extension. Le segment affecté est rigide en flexion ou en extension.

Durée :

Elle n’est pas documentée, mais varie selon le nombre de muscles qui sont évalués.

Sous-échelles :

Aucune

Équipements :

  • Un tapis de thérapie
  • Du papier

Formation :

Aucune formation n’est typiquement documentée.

Versions alternatives de la Modified Ashworth Scale

  • Ashworth Scale : Publiée en 1964, l’Ashworth Scale était la mesure initiale de la résistance aux mouvements passifs. C’est une échelle de 5 points, avec des niveaux de score de 0,1, 2, 3 ou 4. L’Ashworth Scale est moins sensible que la Modified Ashworth Scale (Brashear, Zafonte, Corcoran, Galvez-Jimenez, Gracies, Gordon et al., 2002).
  • Modified Modified Ashworth Scale : Publiée en 2006, la Modified Modified Ashworth Scale vise à améliorer la fidélité de la Modified Ashworth Scale. C’est une échelle de 5 points, où les auteurs ont omis le niveau « +1 » de la Modified Ashworth Scale et ont légèrement redéfini le niveau « 2 » (Ansari, Naghdi, Younesian & Shayeghan, 2008). La définition pour chaque niveau est la suivante :
Score Modified Modified Ashworth Scale (Ansari, Naghdi, Moammeri, Jalaie, 2006)
0 Pas d’augmentation du tonus musculaire.
1 Légère augmentation du tonus musculaire qui se manifeste par une sensation d’accrochage ou par une résistance minime en fin de mouvement lorsque le segment affecté est déplacé en flexion ou en extension.
2 Augmentation marquée du tonus musculaire qui se manifeste par une sensation d’accrochage dans la moitié de l’amplitude de mouvement, mais le segment affecté se déplace avec facilité.
3 Augmentation importante du tonus musculaire, le mouvement passif est difficile.
4 Le segment affecté est rigide en flexion ou en extension.

Pertinence de l’évaluation selon la clientèle

Peut être utilisé avec :

  • Les clients ayant subi un AVC.
  • Les clients avec d’autres troubles neurologiques, tels que la sclérose en plaques, une lésion cérébrale traumatique, une lésion de la moelle épinière.

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • À ce jour, il n’y a pas d’informations sur les restrictions d’utilisation de la Modified Ashworth Scale.

Dans quelles langues la mesure est-elle disponible ?

Anglais

Sommaire

Que mesure l’outil ? La Modified Ashworth Scale est une mesure clinique de la spasticité musculaire ou, plus spécifiquement, une échelle d’évaluation pour mesurer l’anomalie dans le tonus.
Avec quelles clientèles l’outil peut-il être utilisé ? La Modified Ashworth Scale peut être utilisée avec les clients ayant subi un AVC, mais elle n’est pas limitée à ceux-ci.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Évaluation
Temps d’administration N’a pas été documenté, mais cela varie selon le nombre de muscles évalués.
Versions Ashworth Scale, Modified Ashworth Scale, Modified Modified Ashworth Scale
Langues Anglais
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
Aucune étude n’a examiné la cohérence interne de la Modified Ashworth Scale.

Test-retest :
Aucune étude n’a examiné la fidélité test-retest de la Modified Ashworth Scale.

Intra-juge :
Quatre études ont examiné la fidélité intra-juge de la Modified Ashworth Scale et ont relevé une fidélité intra-juge allant d’adéquate à excellente, en utilisant le kappa, le kappa pondéré et le tau-b de Kendall.

Inter-juges :
Huit études ont examiné la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale et ont relevé une fidélité inter-juges allant de faible à excellente, en utilisant le kappa, le kappa pondéré, le tau-b de Kendall ou le rho de Spearman.

Validité

Contenu :
Une étude a examiné la validité de contenu de la Modified Ashworth Scale pour recueillir des évidences au sujet de ses hypothèses et recommande la prudence avant d’affirmer qu’elle est mesure de la spasticité puisque ces évidences suggèrent que la résistance aux mouvements passifs n’est pas une évaluation exclusive de la spasticité.

Critère :
Concourante :
Une étude a examiné la validité concourante de la Modified Ashworth Scale et a relevé une faible corrélation entre la Modified Ashworth Scale et l’électromyographie de surface, en utilisant la validité prédictive de la Modified Ashworth Scale.

Construit :
Convergente :
Cinq études ont examiné la validité convergente de la Modified Ashworth Scale et ont relevé d’excellentes corrélations entre la Modified Ashworth Scale et des tests évaluant le rendement moteur (la Fugl-Meyer Assessment, le Box and Block test, l’amplitude active des mouvements et la force de préhension) et des évaluations neurophysiologiques (électromyographie, pendulum test). Des corrélations adéquates ont été relevées entre la Modified Ashworth Scale et des mesures de résistance aux mouvements passifs, ainsi que des évaluations neurophysiologiques (sensibilité à la vitesse) ; et de faibles corrélations ont été relevées entre la Modified Ashworth Scale et la douleur ainsi que des évaluations neurophysiologiques (couple), en utilisant la corrélation de Pearson, la corrélation de Spearman, le Kappa ou le test exact de Fisher.

Groupes connus :
Deux études ont examiné la validité des groupes connus de la Modified Ashworth Scale et ont noté, en utilisant le test t et l’ANOVA, que cette échelle ne permet pas de faire la distinction entre différentes valeurs de latence du réflexe-H et différents niveaux de rigidité.

Est-ce que l’outil est sensible aux changements ? Aucune étude n’a examiné la sensibilité au changement de la Modified Ashworth Scale.
Acceptabilité La Modified Ashworth Scale est une mesure clinique primaire de la spasticité.
Faisabilité Le temps d’administration de la Modified Ashworth Scale n’a pas été documenté, mais il varie selon le nombre de muscles évalués.
Comment obtenir l’outil ? La Modified Ashworth Scale peut être obtenue auprès de la publication originale : Bohannon & Smith (1987). Les publications suivantes présentent également la description complète de l’outil : Bakheit et al. (2003) ; Pandyan et al. (1999) ; Salter, Jutai, Teasell, Foley et Bitensky (2005).

Propriétés psychométriques

Résumé

Une revue de littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes sur les propriétés psychométriques de la Modified Ashworth Scale auprès d’individus ayant subi un AVC. Vingt études ont été identifiées. La Modified Ashworth Scale démontre des évidences contradictoires au niveau de sa fidélité et sa validité.

Fidélité

Note : La fidélité de la Modified Ashworth Scale semble dépendre du muscle évalué ; en général, les évaluations du coude et du poignet ont démontré de meilleurs résultats en comparaison aux évaluations du genou et du muscle plantaire de la cheville.

Intra-juge :
Gregson, Leathley, Moore, Sharma, Smith et Watkins (1999) ont estimé la fidélité intra-juge de la Modified Ashworth Scale auprès de 32 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et un âge médian de 74 ans, en mesurant le tonus musculaire au coude. Les participants ont été évalués par le même évaluateur dans un intervalle d’un jour au même moment dans la journée. La fidélité intra-juge, telle que calculée en utilisant le kappa pondéré, s’est avérée excellente (kappa pondéré = 0,83).

Gregson, Leathley, Moore, Smith, Sharma et Watkins (2000) ont évalué la fidélité intra-juge de la Modified Ashworth Scale auprès de 35 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et un âge médian de 75 ans, en mesurant le tonus musculaire des fléchisseurs et extenseurs du coude, du poignet, du genou et de la cheville. Les participants ont été évalués par le même évaluateur dans un intervalle d’un jour au même moment dans la journée. La fidélité inter-juges, calculée à l’aide du kappa pondéré, s’est avérée excellente pour le coude (kappa pondéré = 0,83), le poignet (kappa pondéré = 0,88) et le genou (kappa pondéré = 0,94), et adéquate pour la cheville (kappa pondéré = 0,64).

Blackburn, van Vliet et Mockett (2002) ont mesuré la fidélité intra-juge de la Modified Ashworth Scale auprès de 20 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et 16 clients en phase chronique de récupération d’un AVC, en mesurant le tonus musculaire du gastrocnémien, du soléaire et du quadriceps fémoral. Les participants ont été évalués par le même évaluateur dans un intervalle d’une semaine. La fidélité intra-juge, telle que calculée en utilisant le tau-b de Kendall, s’est aévérée adéquate pour la Modified Ashworth Scale (tau-b de Kendall = 0,56), ainsi que pour chaque muscle évalué : le gastrocnémien (tau-b de Kendall = 0,44), le soléaire (tau-b de Kendall = 0,58) et le quadriceps fémoral (tau-b de Kendall = 0,66). Les plus bas scores sur la Modified Ashworth Scale ont démontré de plus hauts niveaux d’accord. Un score de 0 a indiqué qu’un accord intra-juge de 60% a été atteint, alors qu’un score de 2 a indiqué un accord intra-juge de seulement 12%.

Mehrholz, Wagner, Meibner, Grundmann et Zange (2005) ont estimé la fidélité intra-juge de la Modified Ashworth Scale et de la Modified Tardieu Scale (MTS) auprès de 30 clients avec des dommages cérébraux sévères, soit un AVC, une lésion cérébrale traumatique ou une hypoxie cérébrale, en mesurant le tonus musculaire de l’épaule, du coude, du poignet, de la hanche, du genou et de la cheville. Les participants ont été évalués à deux reprises dans un intervalle d’un jour, au même moment de la journée et dans la même position, par le même évaluateur. La fidélité intra-juge, telle que calculée en utilisant les statistiques kappas, s’est avérée adéquate pour tous les muscles : fléchisseur de l’épaule (kappa = 0,55) ; rotateur externe de l’épaule (kappa = 0,47) ; fléchisseur du coude (kappa = 0,47) ; extenseur du coude (kappa = 0,53) ; fléchisseur du poignet (kappa = 0,58) ; extenseur du poignet (kappa = 0,51) ; fléchisseur de la hanche (kappa = 0,53) ; extenseur de la hanche (kappa = 0,49) ; fléchisseur du genou (kappa = 0,52) ; extenseur du genou (kappa = 0,55) ; extenseur de la cheville avec l’articulation du genou fléchie (kappa = 0,62) et ; extenseur de la cheville avec l’articulation du genou entièrement étendue (kappa = 0,47). En comparaison avec la MTS, la fidélité intra-juge de la MTS s’est avérée significativement plus élevée pour tous les muscles (P < 0,05), à l’exception des muscles extenseur et rotateur interne de l’épaule (p > > 0,05).

Inter-juges :
Bohannon et Smith (1987) ont analysé la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 30 clients avec des lésions intracrâniennes, soit de la sclérose en plaques (n = 1), un traumatisme crânien fermé (n = 5) ou un AVC (n = 24), en mesurant le tonus musculaire des fléchisseurs du coude. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant le tau-b de Kendall, s’est avérée excellente (tau-b de Kendall = 0,84).

Bodin et Morris (1991) ont estimé la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 18 clients ayant subi un AVC, en mesurant le tonus musculaire au poignet. Les participants ont été évalués par deux évaluateurs différents, indépendamment, sous trois conditions différentes : immédiatement après le positionnement, après un étirement des fléchisseurs de 90 secondes, et après un étirement des extenseurs de 90 secondes. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant le tau-b de Kendall, s’est avérée excellente (tau-b de Kendall = 0,85), et adéquate lorsque l’accord était calculé en utilisant les valeurs kappas (kappa = 0,74).

Sloan, Sinclair, Thompson, Taylor et Pentland (1992) ont vérifié la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 34 clients avec une hémiplégie secondaire suite à un AVC, en évaluant le tonus musculaire des fléchisseurs du genou et des fléchisseurs et extenseurs du coude. Les participants ont été évalués indépendamment par quatre évaluateurs. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant le rho de Spearman, a varié d’adéquate à excellente pour le coude (rho = 0,56 à 0,90) ; et de faible à excellente pour le genou (rho = 0,26 à 0,62).

Gregson et al. (1999) ont estimé la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 32 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et un âge médian de 74 ans, en mesurant le tonus musculaire au coude. Les participants ont été évalués par deux évaluateurs différents, approximativement au même moment dans la journée. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant le kappa pondéré, s’est avérée excellente (kappa pondéré = 0,84).

Gregson et al. (2000) ont évalué la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 35 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et un âge médian de 75 ans, en mesurant le tonus musculaire des fléchisseurs et extenseurs du coude, du poignet, du genou et de la cheville. Les participants ont été évalués par deux évaluateurs différents, approximativement au même moment dans la journée. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant le kappa pondéré, s’est avérée excellente pour le coude (kappa pondéré = 0,96), le poignet (kappa pondéré = 0,89) et le genou (kappa pondéré = 0,79), et adéquate pour la cheville (kappa pondéré = 0,51).

Blackburn et al. (2002) ont mesuré la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 20 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC et 16 clients en phase chronique de récupération d’un AVC. Le tonus musculaire du gastrocnémien, du soléaire et du quadriceps fémoral a été mesuré. Les participants ont été évalués par deux évaluateurs différents. La fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale, telle que calculée en utilisant le tau-b de Kendall, s’est avérée faible (tau-b de Kendall =0,06). Les résultats du tau-b de Kendall se sont également avérés faibles pour le gastrocnémien (tau-b de Kendall = 0,15), le soléaire (tau-b de Kendall = 0,19), et le quadriceps fémoral (tau-b de Kendall = 0,28). L’accord entre les évaluateurs a eu lieu principalement au score de 0, pour lequel un accord de 40,8% a été obtenu. Les plus hauts scores, tels qu’un score de 2, ont démontré un accord de 0% entre les évaluateurs.

Ansari, Naghdi, Moammeri et Jalaie (2006) ont évalué la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale auprès de 15 clients ayant subi un AVC, en mesurant le tonus musculaire des fléchisseurs du coude. Les participants ont été évalués par deux évaluateurs différents. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant les statistiques kappas, s’est avérée faible (kappa = 0,21).

Mehrholz et al. (2005) ont estimé la fidélité inter-juges de la Modified Ashworth Scale et de la Modified Tardieu Scale (MTS) auprès de 30 clients avec des dommages cérébraux sévères, soit un AVC, une lésion cérébrale traumatique ou une hypoxie cérébrale, en mesurant le tonus musculaire de l’épaule, du coude, du poignet, de la hanche, du genou et de la cheville. Les participants ont été évalués à deux reprises par quatre évaluateurs différents. La fidélité inter-juges, telle que calculée en utilisant les statistiques kappas, s’est avérée adéquate pour l’extension de l’épaule (kappa = 0,42), et faible pour tous les autres muscles : fléchisseurs de l’épaule (kappa = 0,29) ; rotateurs externes de l’épaule (kappa = 0,16) ; fléchisseurs du coude (kappa = 0,33) ; fléchisseurs du poignet (kappa = 0,34) ; extenseurs du poignet (kappa = 0,30) ; fléchisseurs de la hanche (kappa = 0,31) ; extenseurs de la hanche (kappa = 0,24) ; fléchisseurs du genou (kappa = 0,28) ; extenseurs du genou (kappa = 0,35) ; extenseurs de la cheville avec le genou fléchi (kappa = 0,20) et ; extenseurs de la cheville avec le genou entièrement étendu (kappa = 0,14). En comparaison avec la MTS, la fidélité inter-juges de la MTS s’est avérée significativement plus élevée pour tous les muscles (P < 0,05), à l’exception des muscles extenseurs du poignet (P > 0,05).

Validité

Contenu :

Pandyan, Johnson, Price, Curless, Barnes et Rodgers (1999) ont effectué une revue de littérature pour recueillir des évidences pour une base théorique de la Modified Ashworth Scale. Les hypothèses implicites pour la Modified Ashworth Scale semblent être les suivantes : 1) les changements dans la résistance au mouvement passif sont dus aux changements dans la spasticité ; 2) les mécanorécepteurs d’étirement dans le muscle allongeraient avec une vitesse similaire lors de mesures répétées ; et 3) l’amplitude de mouvements à chaque articulation est inchangée lors de mesures répétées. De plus, la prudence est de mise pour affirmer que la Modified Ashworth Scale est une mesure de la spasticité puisque les évidences suggèrent que la résistance au mouvement passif n’est pas une mesure exclusive de la spasticité et elle va varier selon le niveau d’activité du motoneurone alpha des muscles agoniste et antagoniste, et selon les propriétés viscoélastiques des tissus mous et des articulations.

Critère :

Concourante :
Cooper, Musa, van Deursen et Wiles (2005) ont évalué la validité concourante de la Modified Ashworth Scale en la comparant avec l’électromyographie de surface comme étalon de mesure de la spasticité, auprès de 31 clients ayant subi un AVC et 20 individus en santé. Une faible corrélation a été relevée entre la Modified Ashworth Scale et l’électromyographie, telle que calculée en utilisant le rho de Spearman (rho = 0,21).

Prédictive :
Aucune étude n’a examiné la validité prédictive de la Modified Ashworth Scale.

Construit :

Convergente/Discriminante :
Katz, Rovai, Brait et Rymer (1992) ont évalué la validité convergente de la Modified Ashworth Scale en la comparant à la Fugl-Meyer Assessment (Fugl-Meyer, Jääskö, Leyman, Olsson, & Steglind, 1975) et à des mesures objectives de la spasticité incluant l’électromyographie, le couple, le pendulum test et le ratio H/M, auprès de 10 clients ayant subi un AVC. Les corrélations, telles que calculées en utilisant les corrélations de Pearson, se sont avérées excellentes entre la Modified Ashworth Scale et la Fugl-Meyer Assessment (r = -0,94) ; l’électromyographie (r = -0,79) ; et le pendulum test (r = -0,67). Aucune corrélation significative n’a été relevée entre la Modified Ashworth Scale, le couple et le ratio H/M et, par conséquent, leurs valeurs respectives n’ont pas été documentées par les auteurs.

Lin et Sabbahi (1999) ont mesuré la validité convergente de la Modified Ashworth Scale en la comparant à des mesures du réflexe myotatique hyperactif, telles que l’électromyographie, la réponse du couple et la sensibilité à la vitesse des réflexes myotatiques, ainsi qu’à des mesures de performance motrice, telles que la Fugl-Meyer Assessment (Fugl-Meyer, Jääskö, Leyman, Olsson & Steglind, 1975), le Box and Block Test (Cromwell, 1965; Mathiowetz, Volland, Kashman & Weber, 1985a), l’amplitude active de mouvements et la force de préhension, auprès de 10 clients en phase chronique de récupération d’un AVC. Les corrélations ont été calculées à deux moments distincts en utilisant le rho de Spearman. Les corrélations entre la Modified Ashworth Scale et les mesures de rendement moteur se sont toutes avérées excellentes, à la fois pour le jour 1 et le jour 2 : Fugl-Meyer Assessment (rho1 = -0,83; rho2 = -0,76) ; Box and Block Test (rho1 = -0,83; rho2 = -0,76) ; amplitude active de mouvements (rho1 = -0,74; rho2 = -0,62) : et force de préhension (rho1 = -0,86; rho2 = -0,85). En ce qui concerne les réflexes myotatiques hyperactifs, d’excellentes corrélations ont été relevées entre la Modified Ashworth Scale et l’électromyographie de muscles au repos au jour 1 (rho = 0,77) et au jour 2 (rho = 0,67) ; l’électromyographie de muscles actifs au jour 1 (rho = 0,77) et au jour 2 (rho = 0,74) ; et le couple de muscles au repos au jour 1 (rho = 0,80). Des corrélations adéquates ont été relevées entre la Modified Ashworth Scale et la sensibilité à la vitesse au jour 1 (rho = 0,52) et au jour 2 (rho = 0,57). De faibles corrélations ont été relevées entre la Modified Ashworth Scale et le couple de muscles au repos au jour 2 (rho = -0,25), le couple de muscles actifs au jour 1 (rho = 0,26), et au jour 2 (rho = 0,21).

Pandyan, Price, Rodgers, Barnes et Johnson (2001) ont estimé la validité convergente de la Modified Ashworth Scale en la comparant à des mesures biomécaniques de la résistance au mouvement passif du coude, auprès de 16 clients en phase aiguë de récupération d’un AVC. Dans cette étude, la corrélation utilisant les statistiques kappas s’est avérée faible (kappa = 0,36).

Pandyan, Price, Barnes et Johnson (2003) ont évalué la validité convergente de la Modified Ashworth Scale en la comparant à une mesure biomécanique de la résistance au mouvement passif du coude auprès de 63 clients ayant subi un AVC. Une corrélation adéquate a été relevée en utilisant le rho de Spearman (rho = 0,51).

Pizzi, Carlucci, Falsini, Verdesca et Grippo (2005) ont estimé la validité convergente de la Modified Ashworth Scale en la comparant à des évaluations neurophysiologiques de la spasticité (réflexe H et réponse M), à l’amplitude passive de mouvements du coude et du poignet, et à la douleur, auprès de 65 clients ayant subi un AVC. Les corrélations ont été calculées en utilisant le rho de Spearman et le test exact de Fisher. Une corrélation adéquate a été relevée entre la Modified Ashworth Scale et l’évaluation neurophysiologique du poignet (rho = 0,40). De plus, les scores plus élevés (> 3) sur la Modified Ashworth Scale ont été associés avec une diminution de l’amplitude passive de mouvements (F = 6,8). Aucune corrélation n’a été relevée entre la douleur et les résultats sur la Modified Ashworth Scale pour le coude et le poignet.

Groupes connus :
Bakheit, Maynard, Curnow, Hudson et Kodapola (2003) ont analysé si les scores sur la Modified Ashworth Scale étaient en mesure de faire la distinction entre les individus avec des valeurs plus élevées de latence du réflexe H et de ratio H/M, de ceux avec de plus faibles valeurs de latence du réflexe H et de ration H/M, auprès de 24 clients ayant subi un AVC. La validité de groupes connus, telle que calculée en utilisant le test t de Student, a démontré que la Modified Ashworth Scale n’est pas en mesure de faire la distinction entre les clients avec des valeurs plus faibles et plus élevées au niveau de la latence du réflexe H et de ratio H/M, et sur deux tests neurophysiologiques de la spasticité.

Kumar, Pandyan et Sharma (2006) ont vérifié si la Modified Ashworth Scale était en mesure de distinguer les clients avec quatre niveaux de rigidité (aucune rigidité, rigidité légère, modérée et sévère), auprès de 111 clients ayant subi un AVC. La validité des groupes connus, telle que calculée en utilisant l’analyse de variance (ANOVA), a démontré que la Modified Ashworth Scale n’était pas en mesure de faire la distinction entre les individus avec différents niveaux de rigidité.

Sensibilité au changement

Aucune étude n’a examiné la sensibilité au changement de la Modified Ashworth Scale.

Références

  • Ansari, N.N., Naghdi, S., Moammeri, H., & Jalaie, S. (2006). Ashworth Scales are unreliable for the assessment of muscle spasticity. Physiotherapy theory and practice, 22(3), 119-125.
  • Ansari, N.N., Naghdi, S., Younesian, B., Shayeghan, M. (2008). Inter and intra-rater reliability of the Modified Modified Ashworth Scale in patients with knee extensor
    poststroke spasticity. Physiotherapy theory and practice, 24(3), 205-213.
  • Ashworth, B. (1964). Preliminary trial of carisoprodol in multiple sclerosis. Practitioner, 192, 540-542.
  • Bakheit, A.M.O., Maynard, V.A., Curnow, J., Hudson, N., & Kodapala, S. (2003). The relation between Ashworth Scale scores and the excitability of the alpha
    motor neurons in patients with post-stroke muscle spasticity. Journal Neurol Neurosurg Psychiatry, 74, 646-648.
  • Beck, A.T., Ward, C., Mendelson, M. (1961). Beck Depression Inventory (BDI). Arch Gen Psychiatry, 4, 561-571.
  • Blackburn, M., van Vliet, P., & Mockett, S.P. (2002). Reliability of measurements obtained with the Modified Ashworth Scale in the lower extremities of people with stroke. Physical Therapy, 82, 25-33.
  • Brashear, A., Zafonte, R., Corcoran, M., Galvez-Jimenez, N., Gracies, J.M., Gordon, M.F et al. (2002). Inter and Intra-rater reliability of the Ashworth Scale and the
    Disability Assessment Scale in patients with upper limb poststroke spasticity. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 83, 1349-1353.
  • Bodin, P.G. & Morris, M.E. (1991). Inter-rater reliability of the Modified Ashworth Scale for wrist flexors spasticity following stroke. World Federation of
    Physiotherapy
    , 11th Congress: 505-507.
  • Bohannon, R.W. & Smith, M.B. (1987). Inter-rater reliability of a Modified Ashworth Scale of muscle spasticity. Physical Therapy, 2, 206-208
  • Colarusso, R. P., Hammill, D. D. (1972). Motor-free visual perception test. Novato CA: Academic Therapy Publications.
  • Cooper, A., Musa, I.M., van Deursen, & Wiles, C.M. (2005). Electromyography characterization of stretch responses in hemiparetic stroke patients and their
    relationship with the Modified Ashworth Scale. Clinical Rehabilitation, 19, 760-766.
  • Cromwell, F.S (1965). Occupational therapists manual for basic skills assessment: primary prevocational evaluation (p. 29-31). Pasadena, CA: Fair Oaks Printing.
  • Folstein, M. F., Folstein, S. E., McHugh, P. R. (1975). « Mini-mental state ». A practical method for grading the cognitive state of patients for the clinician. J
    Psychiatr Res
    , 12(3), 189-198.
  • Fugl-Meyer, A.R., Jääskö, L., Leyman, I., Olsson, S., & Steglind, S. (1975). The post-stroke hemiplegic patient 1. A method for evaluation of physical performance.
    Scandinavian Journal of Rehabilitation Medicine, 7, 13-31.
  • Gregson, J.M., Leathley, M., Moore, P., Sharma, A.K., Smith, T.L., & Watkins, CL. (1999). Reliability of the Tone Assessment Scale and the Modified Ashworth
    Scale as clinical tools for assessing poststroke spasticity. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 80, 1013-1016.
  • Gregson, J.M., Leathley, M., Moore, P., Smith, T.L., Sharma, A.K. & Watkins, CL. (2000). Reliability of measurements of muscle tone and muscle power in stroke
    patients. Age and Ageing, 29, 223-228.
  • Katz, R.T., Rovai, G.P., Brait, C., & Rymer, Z. (1992). Objective quantification of spastic hypertonia: correlation with clinical findings. Archives of
    Physical Medicine and Rehabilitation
    , 73, 339-347.
  • Kumar, R.T.S., Pandyan, A.D, & Sharma, A.K. (2006). Biomechanical measurement of post-stroke spasticity. Age and Ageing, 35, 371-375
  • Lin, F.M., & Sabbahi, M. (1999). Correlation of spasticity with hyperactive stretch reflexes and motor dysfunction in hemiplegia. Archives of Physical Medicine
    and Rehabilitation
    , 80, 526-530.
  • Mathiowetz, V., Volland, G., Kashman, N., & Weber, K. (1985a). Adult norms for the Box and Block Test of manual dexterity. American Journal of Occupational
    Therapy
    , 39, 386-391.
  • Mehrholz, J., Wagner, K., Meibner, D., Grundmann, K., & Zange, C. (2005). Reliability of the Modified Tardieu Scale and the Modified Ashworth Scale in adult with
    severe brain injury: a comparison study. Clinical Rehabilitation, 19, 751-759.
  • Pandyan, A.D., Johnson, G.R., Price, C.I.M., Curless, R.H., Barnes, M.P., & Rodgers, H. (1999). A review of the properties and limitations of the Ashworth and
    Modified Ashworth Scales as measures of spasticity. Clinical Rehabilitation, 13, 373-383.
  • Pandyan, A.D., Price, C.I.M., Rodgers, H., Barnes, M.P., & Johnson, G.R. (2001). Biomechanical examination of a commonly used measure of spasticity. Clinical
    Biomechanics
    , 16, 859-865.
  • Pandyan, A.D., Price, C.I.M., Barnes, M.P. & Johnson, G.R. (2003). A biomechanical investigation into the validity of the Modified Ashworth Scale as a
    measure of elbow spasticity. Clinical Rehabilitation, 17, 290-294.
  • Pizzi, A., Carlucci, G., Falsini, C., Verdesca, S., & Grippo, A. (2005). Evaluation of upper-limb spasticity after stroke: a clinical and neurophysiologic study.
    Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 86, 410-415.
  • Platz, T., Eickhof, C., Nuyens, G., & Vuadens, P. (2005). Clinical scales for the assessment of spasticity, associated phenomena and function: a systematic review
    of the literature. Disability and Rehabilitation, 27(1/2), 7-18.
  • Salter, K., Jutai, J.W., Teasell, R., Foley, N.C., & Bitensky, J. (2005). Issues for selection of outcome measures in stroke rehabilitation: ICF body functions.
    Disability and Rehabilitation, 27(4), 191-207.
  • Sloan R.L., Sinclair E., Thompson J., Taylor, S., & Pentland, B. (1992). Inter-rater reliability of the Modified Ashworth Scale for spasticity in hemiplegic
    patients. Int J Rehabil Res, 15, 158-161.

Voir la mesure

Comment obtenir la Modified Ashworth Scale ?

La Modified Ashworth Scale peut être obtenue auprès de la publication originale : Bohannon & Smith (1987).

Les publications suivantes présentent également la description complète de l’outil :

Bakheit et al. (2003) ; Pandyan et al. (1999) ; Salter, Jutai, Teasell, Foley et Bitensky (2005).

En cliquant ici, vous pouvez accéder à une vidéo montrant comment administrer l’évaluation.

Table des matières
Aidez-nous à nous améliorer