Activity Card Sort (ACS)

Évidence révisées en date du 06-04-2011
Auteur(s)* : Annabel McDermott
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT
Réviseur expert : Professeur Carolyn Baum
Version française en traduction libre : Andréanne Labranche

But

L’Activity Card Sort (ACS) est un outil administré par entrevue, utilisé pour mesurer la participation dans les activités instrumentales, de loisir et sociales. L’ACS peut être utilisé pour obtenir de l’information concernant les patrons d’activités des clients, afin de supporter le développement de routines, et la participation dans des activités significatives.

Revue détaillée

But de l’outil de mesure

L’Activity Card Sort (ACS) mesure la performance occupationnelle d’un individu. L’ACS a été originellement développé en 1995 par Baum en réponse au besoin de mesurer l’engagement dans les activités chez les personnes âgées avec la maladie d’Alzheimer (Eriksson et al., en presse ; Schreuer, Rimmerman & Sachs, 2006). L’ACS a été révisé par Baum et Edwards en 2001 afin d’inclure plus d’activités chez une population plus large de personnes âgées, dans une variété de contextes. L’outil peut être utilisé pour observer le changement dans la participation au fil du temps, afin de comparer l’engagement pré morbide dans les activités avec la participation actuelle (Baum, Perlmutter & Edwards, 2000 ; Hartman-Maeir, Soroker, Ring, Avni & Katz, 2007). L’ACS est utile pour l’évaluation initiale, pour l’établissement de buts, la planification d’interventions ou encore pour monitorer les activités suivant l’arrivée d’une maladie (Albert, Bear-Lehman & Burkhardt, 2009 ; Chan, Chung & Packer, 2006 ; Packer, Boshoff & DeJonge, 2008).

L’ACS fournit également de l’information concernant certains facteurs tels que :

  • Création d’un historique occupationnel.
  • Enregistrement des changements dans la participation, causés par un problème de santé chronique, un AVC ou le vieillissement.

L’ACS ne fournit pas d’informations concernant :

  • Le temps passé à s’engager dans des activités.
  • La fréquence de participation.
  • Les interactions sociales durant la participation dans les activités.
  • La difficulté expérimentée durant la performance d’une activité.

(Baum et al., 2000 ; Katz, Karpin, Lak, Furman & Hartman-Meier, 2003)

Versions disponibles

L’Activity Card Sort, 2e édition, a trois versions :

  • La version pour la vie en communauté, pour les individus âgés vivant dans la communauté.
  • La version institutionnelle, pour les individus à l’hôpital, un hôpital de réadaptation ou encore un centre de soins infirmiers.
  • Une version de rétablissement pour les adultes âgés se rétablissant d’une blessure ou d’une maladie.

Chaque version utilise le même groupe de photographies, mais utilise des stratégies de classement différentes (Chan et al., 2006 ; Packer et al., 2008). L’ACS original a été modifié pour fonctionner avec les populations de Hong Kong, d’Israel, de Puerto Rico, des Pays-Bas, de Corée, de Singapore et d’Australie (Chan et al., 2006 ; Erickkson et al., in press ; Katz et al., 2003 ; Packer et al., 2008). Une liste à cocher a aussi été créée (Everard, Lach, Fisher & Baum, 2000).

Des versions alternatives de l’ACS ont été utilisées pour la recherche et à des fins cliniques (Erickkson et al., Katz et al., 2003).

La version institutionnelle est utile pour développer des buts d’intervention avec un client. La version de rétablissement peut être utilisée pour monitorer le changement dans l’activité (Law, Baum & Dunn, 2005).

Caractéristiques de l’outil

Items :

L’ACS utilise une méthodologie de classement pour évaluer la participation aux activités. La version originale de l’ACS consistait en photographies d’adultes performant une variété d’activités sociales, instrumentales et de loisirs. L’Activity Card Sort, 2e édition (Baum & Edwards, 2001, 2008) consiste en 89 activités dont des activités instrumentales, de loisirs avec peu de demandes physiques, de loisirs avec un haut niveau de demande physique et des domaines sociaux de l’occupation humaine.

Les individus doivent classer les photos selon leur engagement dans chaque activité. Les catégories de classement varient selon la version utilisée :

Version de la personne âgée en santé :

  • Activité qui n’a jamais été pratiquée.
  • Activité qui n’a jamais été pratiquée en tant que personne âgée.
  • Activité qui est pratiquée en ce moment.
  • Activité qui est moins pratiquée qu’auparavant.
  • Activité qui a été abandonnée.

Version institutionnelle :

  • Activité qui était pratiquée avant la maladie.
  • Activité qui n’est pas pratiquée.

Version de rétablissement :

  • Activité qui n’était pas pratiquée avant la maladie ou la blessure.
  • Activité qui est toujours pratiquée malgré la blessure ou la maladie.
  • Activité qui est moins pratiquée depuis la blessure ou la maladie.
  • Activité qui a été abandonnée depuis la maladie ou la blessure.
  • Activité qui a été recommencée à être pratiquée (Baum & Edwards, 2008 ; Law et al., 2005).

Descriptions des tâches :

Le participant regarde les photographies qui montrent un individu performant une activité et il classe ces photographies en des groupes qui représentent son propre niveau d’engagement dans l’activité. Suivant l’usage traditionnel de la mesure, le clinicien peut ensuite aider l’individu à identifier les cinq activités les plus importantes à partir de la liste et à explorer les facteurs qui limitent l’engagement de l’individu dans ces activités, afin de faciliter l’établissement de buts et la planification d’intervention (Chan et al., 2006).

Que considérer avant de commencer :

L’ACS peut être utilisé avec le donneur de soin de l’individu, lorsque des difficultés cognitives sont présentes (Baum et al., 2000 ; Katz et al., 2003).

Cotation et interprétation des scores :

L’individu classe les cartes en catégories, qui varient selon la version utilisées (voir ci-dessus). Le clinicien calcule le score d’activités retenues en divisant la somme totale des activités actuelles par la somme totale d’activités passées :

Activités actuelles/activités passées = Score d’activité retenue

Le score d’activité retenu est entre 0 et 100 et reflète donc le pourcentage d’activités que la personne pratique au moment du test, comparativement à l’engagement pré-morbide (Hartman-Maeir et al, 2003, 2007). Un score plus haut reflète un meilleur maintien des activités pré-AVC (Edwards et al., 2006). Un score de 100 indique que l’individu s’est réengagé dans toutes les activités pré-morbides alors qu’un score de 0 indique que l’individu ne s’est réengagé dans aucune activité pré-morbide et qu’il n’a pas introduit de nouvelle activité dans sa vie quotidienne (Lyons, Li, Tosteson, Meehan & Ahles, 2010). La quantité d’activités que l’individu a abandonné est calculée comme l’inverse du score d’activité retenu :

1 – Score d’activité retenu x 100 = Perte d’activités

Temps d’administration requis :

L’ACS nécessite approximativement 20 à 30 minutes à administrer.

Formation requise :

L’ACS peut être utilisé par des ergothérapeutes. Aucune formation spéciale n’est requise.

Sous-échelles :

Non-applicable.

Équipement :

En plus des photographies, l’ACS inclut :

  • Une description du test et de la méthodologie.
  • Une description du développement, de la validation et de la fidélité.
  • Les instructions d’administration et de cotation.
  • Des exemples de l’utilité du test.
  • Les références.

Des échantillons de formulaires faciles à utiliser sur CD-ROM.

Versions alternatives de l’ACS

Everard et al. (2000) ont développé une liste de vérification modifiée de l’ACS. L’Activity Checklist contient 55 items dans les quatre domaines d’activités, soit les activités instrumentales, sociales, de loisirs à faibles demandes physiques et de loisirs à hautes demandes physiques. L’Activity Checklist rassemble de l’information concernant le maintien et l’engagement dans les activités en utilisant les catégories suivantes : (i) n’a jamais fait cette activité ; (ii) a abandonné l’activité (iii) fait l’activité moins souvent ; ou (iv) fait l’activité actuellement (Edwards, Hahn & Dromerick, 2005). La fréquence de participation et le besoin d’assistance sont aussi notés.

Katz et al. (2003) ont développé une version de l’ACS qui convient à la population israélienne. Cette version contient 88 cartes avec des photos qui représentent différents groupes ethniques. Deux activités de la version originales ont été retirées et huit activités culturellement pertinentes ont été ajoutées. Les activités sont organisées dans quatre domaines, soit les activités instrumentales de la vie quotidienne (21 images), les activités sociales et culturelles (21 images), les activités de loisirs à faibles demandes physiques (27 images) et les activités de loisirs à hautes demandes physiques (9 images).

Packer et al. (2008) ont développé une version de l’ACS qui convient à la population australienne. L’ACS-Australie inclue 82 activités, dont 12 qui sont uniques à la version australienne. Les activités sont organisées selon trois domaines, soit les activités domestiques (12 activités), les activités sociales/éducationnelles (24 activités) et les activités de loisirs (46 activités).

Chan et al. (2006) ont développé une version de l’ACS qui convient à la population chinoise âgée de Hong Kong.

Orellano (2008) a développé une version de l’ACS pour la population portoricaine, qui comprend 82 cartes d’activités pertinentes pour le mode de vie portoricain.

Des versions de l’ACS ont aussi été développées pour la Corée, Singapour et les Pays-Bas, qui incluent respectivement 79, 85 et 79 activités (Eriksson et al.,).

Clientèle cible

Peut être utilisé avec :

  • Les individus âgés en santé (Erickkson et al., en presse).
  • Les adultes âgés faisant face à des transitions dues à des incapacités (Albert et al., 2009).
  • Les individus avec la maladie d’Alzheimer (Baum et al., 2000).
  • Les individus avec la sclérose en plaques (Katz et al., 2003).
  • Les individus venant de subir une transplantation de cellules souches (Lyons et al., 2010).
  • Les individus ayant subi une perte cognitive ou avec de la démence (Baum, 1995 ; Erickkson et al., en presse ; Law et al., 2005).
  • Les individus ayant le cancer (Erickkson et al., in press).
  • Les individus avec un trouble anxieux post-traumatique (Erickkson et al., en presse).
  • Les individus avec des difficultés au niveau du langage (Law et al., 2005).
  • Les individus avec un langage anglais limité (Law et al., 2005).
  • Le donneur de soin ou un membre de la famille du patient (Law et al., 2005).

L’ACS peut être adapté pour l’usage avec différentes cultures en modifiant les images afin qu’elles deviennent plus pertinentes culturellement, tout en gardant la méthodologie de la mesure (Katz et al., 2003).

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • N/A

Dans quelles langues l’outil est-il disponible ?

Langages de la mesure

  • Anglais
  • Hébreux
  • Espagnol
  • Coréen
  • Chinois
  • Néerlandais

L’ACS a été validé pour l’utilisation aux États-Unis, en Israël, en Australie, à Hong Kong, à Singapour, à Puerto Rico et en Corée (Erickkson et al., en presse).

Sommaire

Que mesure l’outil ? La participation dans les activités
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? Les individus âgés qui ont expérimenté un changement dans leur participation aux activités, dû à l’arrivée d’une maladie.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? C’est un outil d’évaluation. L’ACS peut également être utilisé pour déterminer des buts et pour observer la participation aux activités, telle une mesure du fonctionnement et du bien-être au fil du temps.
Temps d’administration requis 20 – 30 minutes
Versions ACS Version communautaire (États-Unis)
ACS Version institutionnelle (États-Unis)
ACS Version de rétablissement (États-Unis)
Liste de vérification des activités (États-Unis)
ACS (Version israélienne)
ACS – Australie
ACS – Hong Kong
ACS – Coréenn
ACS – Portoricain
ACS – Singapour
ACS – Pays-Bas
Autres langues Hébreux, espagnol, coréen, chinois et néerlandais
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
– Deux études ont examiné la cohérence interne de l’ACS (version israélienne) et ont relevé une consistance interne allant de faible à excellente dans différents domaines de la mesure selon une corrélation de Pearson et le coefficient alpha de Cronbach.
– Une étude a relevé une excellente cohérence interne de l’ACS-HK en utilisant le coefficient alpha de Cronbach.
– Une étude a relevé une cohérence interne allant d’adéquate à excellente en utilisant le coefficient alpha de Cronbach.

Test-retest :
– Une étude a indiqué une excellente fidélité test-retest (sur une semaine) de la version américaine de l’ACS.
-Une étude a relevé une excellente fidélité test-retest de l’ACS (version liste de vérification).
– Une étude a relevé une excellente fidélité test-retest de l’ACS-HK (sur deux semaines) en utilisant les coefficients de corrélation intra-classes.
– Une étude a relevé une excellente fidélité test-retest du PR-ACS en utilisant les coefficients de corrélation intra-classe.

Intra-juge :
Aucune étude n’a examiné la fidélité intra-juge de l’ACS.

Inter-juges :
Aucune étude n’a examiné la fidélité inter-juges de l’ACS.

Validité Contenu :
– La version américaine de l’ACS a été développée en consultation avec deux groupes de personnes âgées vivant aux États-Unis.
– Les versions subséquentes de l’ACS ont été développées en se basant sur la version américaine de l’ACS et/ou à des listes d’activités culturellement pertinentes, des questionnaires ou des sondages d’emploi du temps. Toutes les versions ont été révisées par des comités d’experts de personnes âgées en santé et certaines versions ont aussi été révisées par des professionnels spécialistes de la santé.

Critère :
Concourante :
– Une étude a relevé une excellente validité concourante entre la version américaine de l’ACS et l’ACS (version liste à cocher)
– Une étude a relevé une validité concourante adéquate entre l’ACS (version israélienne) et l’Occupational Questionnaire.
– Une étude a relevé une validité concourante adéquate entre l’ACS-Aus et l’Adelaide Activities Profile.

Prédictive :
Aucune étude n’a documenté d’informations concernant la validité prédictive de l’ACS.

Construit :
Une étude a relevé une validité satisfaisante de l’ACS original pour mesurer l’engagement dans les activités passées, chez un échantillon d’individus avec la maladie d’Alzheimer.

Convergente/Discriminante :
– Deux études ont examiné la validité convergente de la version américaine de l’ACS. Une association significative a été relevé avec le Reintegration to Normal Living Index (RNLI). Des corrélations significatives ont également été relevées avec les facteurs du SF-12.
– Une étude a relevé des corrélations adéquates entre l’ACS-Aus et le Personal Well-being Index (PWI).
– Une étude a relevé d’excellentes corrélations entre l’ACS-HK et la Comprehensive Quality of Life scale (ComQoL).
– Une étude a relevé une excellente validité convergente entre le PR-ACS et la version portoricaine du RAND 36-Short Form Health Survey.

Groupes connus :
– Deux études concernant l’ACS (version israélienne) ont relevé une validité allant de satisfaisante à excellente pour différencier les groupes selon l’âge, la maladie et les rôles dans les carrières. Les études ont également relevé une validité satisfaisante pour identifier les différences entre les groupes de jeunes adultes et de personnes âgées.
– Une étude a relevé une excellente validité de l’ACS-HK pour faire la distinction entre les clients présentant des différentes habiletés fonctionnelles.
– Une étude a relevé une validité satisfaisante du PR-ACS pour faire la distinction entre les clients présentant différents niveaux de fonction.
– Une étude a relevé une validité discriminative satisfaisante de l’ACS-Aus.

Effets plancher/plafond N/A
Sensibilité/spécificité Aucune étude n’a exploré la sensibilité/spécificité de l’ACS.
Est-ce que l’outil est sensible au changement ? L’ACS détecte le changement dans la participation aux activités d’un individu.
Acceptabilité Law et al. (2005) ont noté que la version américaine de l’ACS n’est pas menaçante et est facile à comprendre. Katz et al. (2003) ont noté que l’ACS (version israélienne) est facile à utiliser.
Faisabilité Law et al. (2005) ont noté que la version américaine de l’ACS peut être modifiée pour s’ajuster à une clientèle cible. Katz et al. (2003) ont noté que l’ACS (version israélienne) est pertinent pour les individus avec des difficultés au niveau du langage.
Comment obtenir l’outil ? L’ACS peut être acheté au magasin en ligne de l’AOTA : http://www.aota.org.

Propriétés psychométriques

Résumé

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes concernant les propriétés psychométriques de l’Activity Card Sort. Douze articles ont été révisés, même si ces études concernent différentes versions de l’ACS.

Fidélité

Cohérence interne :
Katz et al. (2003) ont examiné la cohérence interne de l’ACS (version israélienne) auprès de 263 participants définis en cinq groupes : adultes en bonne santé âgés de 50 à 65 ans (n = 61) ; adultes âgés en bonne santé âgés de plus de 65 ans (n = 61) ; conjoints / aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (n = 40) ; des personnes atteintes de sclérose en plaques (n = 45) ; et des personnes ayant subi un AVC depuis un an (n = 56). La cohérence interne de l’ACS (version israélienne) a été calculée en utilisant le coefficient alpha de Cronbach et a révélé d’excellentes corrélations avec les Activités de la vie domestique – AVD (α = 0,82) et les activités sociales et culturelles (α = 0,80), mais une faible corrélation avec les activités de loisirs avec peu de demandes physiques (α = 0,66) et les activités de loisirs avec de hautes demandes physiques (α = 0,61). Cependant la cohérence interne s’est avérée adéquate (α = 0,77) lorsque les deux sphères d’activités ont été regroupées ; ce que les auteurs justifient par le grand nombre d’items (52 activités regroupées : 35 activités de loisirs avec peu de demandes physiques et 17 activités de loisirs avec de hautes demandes physiques).

Sachs et Josman (2003) ont examiné les corrélations entre les variables démographiques et les scores moyens de l’ACS (version israélienne) dans deux groupes d’âge de jeunes adultes (moyenne d’âge de 23,3 ans, n = 53) et de personnes âgées (moyenne d’âge de 78,2 ans, n = 131). En utilisant des domaines différents de ceux de l’ACS original, la corrélation de Pearson a été calculée pour les facteurs de cinq groupes d’étudiants quant aux activités de la vie domestique – AVD (α = 0,85), activités de maintenance (α = 0,79), activités de loisirs (α = 0,81), activités de loisirs avec de hautes demandes physiques (α = 0,83) et d’activités sociales récréatives (α = 0,73). Le domaine d’activités sociales récréatives a démontré des corrélations significatives avec les domaines de facteurs des AVD, des activités de loisirs et activités de loisirs avec de hautes demandes physiques. La corrélation de Pearson a été calculée pour quatre domaines de facteurs d’AVD (α = 0,75), activités de maintenance (α = 0,90), activités de loisirs (α = 0,70) et activités de loisirs avec de hautes demandes physiques (α = 0,86).

Chan et al. (2006) ont examiné la cohérence interne de l’ACS-HK avec un groupe de personnes âgées (moyenne d’âge de 74 ans) ayant subi un AVC depuis 6 mois. La cohérence interne a été calculée en utilisant le coefficient alpha de Cronbach et a révélé d’excellentes corrélations (α = 0,89).

Orellano (2008) ont examiné la cohérence interne du PR-ACS avec un groupe de personnes âgées en santé (n = 106) et un groupe de personnes âgées souffrant de sclérose en plaques (n = 40). La corrélation s’est avérée adéquate avec le groupe d’individus souffrant de sclérose en plaques (r = 0,77).

Test-retest :
Baum & Edwards, 2001 ont examiné la fidélité test-retest sur une semaine de la version américaine de l’ACS avec un échantillon d’individus résidant dans une habitation communautaire (n = 20) et ont relevé une excellente fidélité (0,897). Lyons et al. (2010) ont noté des résultats similaires de la fidélité test-retest sur 14 et 30 jours.

Everard et al. (2000) ont examiné la fidélité test-retest de l’ACS (version liste à cocher) avec un échantillon de personnes âgées résidant dans une habitation communautaire (n = 20). Une excellente fidélité test-retest a été notée pour toutes les catégories sur 74 jours (AVD, 0,95 ; activités sociales, 0,83 ; activités de loisirs avec peu de demandes physiques, 0,91 ; activités de loisirs avec de hautes demandes physiques, 0,88).

Chan et al. (2006) examiné la fidélité test-retest de l’ACS-HK avec deux groupes de personnes âgées ayant subi un AVC depuis 6 mois groupes (individus moins actifs n = 30 ; individus plus actifs n = 30). La fidélité test-retest sur 2 semaines a été calculée en utilisant les coefficients de corrélation intra-classe (CCI) et s’est avérée excellente pour le groupe total (CCI = 0,98). L’analyse des groupes séparés a également relevé une excellente fidélité test-retest avec des coefficients de corrélation de 0,91 pour le groupe moins actif et de 0,96 pour le groupe plus actif.

Orellano (2008) ont examiné la fidélité test-retest du PR-ACS avec un groupe de personnes âgées en santé (n = 106) et un groupe de personnes âgées souffrant de sclérose en plaques (n = 40). La fidélité test-retest a été calculée en utilisant les coefficients de corrélation intra-classe (CCI) et s’est avérée excellente (CCI = 0,82).

Intra-juge :
La fidélité intra-juge n’a pas encore été examinée.

Inter-juges :
La fidélité inter-juges n’a pas encore été examiné.

Validité

Contenu :
La version originale de l’ACS a été montrée à deux groupes de personnes âgées vivant aux États-Unis (n = 120 pour le premier échantillon ; n = 40 pour le deuxième échantillon). La rétroaction obtenue des groupes échantillons a mené à l’inclusion de sept autres activités, augmentant le nombre d’activités total à 80 (Law et al., 2005).

L’ACS (version israélienne) a été développé en modifiant une version traduite de la version américaine de l’ACS, en consultation avec un échantillon de convenance d’adultes en santé et de personnes âgées (n = 50). Les activités finales ont été photographiées pour décrire les individus de différents groupes ethniques représentés dans la population israélienne (Katz et al., 2003).

Le PR ACS et l’ACS – Singapore ont été développés en utilisant une version traduite de la version américaine de l’ACS, en consultation avec un échantillon de convenance de personnes âgées en santé vivant respectivement à Puerto Rico et à Singapore. Le PR ACS a aussi été révisé par un panel d’expert. La sélection résultante d’activités culturellement pertinentes a été re-photographiée pour décrire les individus des populations respectives (Erikkson et al., en presse).

L’ACS – HK a été développé à partir d’une liste d’activités générationnelles et culturellement pertinentes, qui ont été révisées par deux panels d’experts successifs de personnes âgées vivant dans la communauté (n = 15 pour le premier échantillon ; n = 15 pour le deuxième échantillon) et un échantillon pertinent de professionnels spécialisés en gériatrie (n=5). Les 65 activités finales ont été représentées par des photographies de personnes âgées performant des tâches à Hong Kong (Chan et al., 2006).

L’ACS – Pays-Bas a été développé à partir d’un questionnaire concernant des activités courantes et l’importance perçue des activités, complété par un échantillon de personnes âgées (Erikkson et al., en presse). Les activités résultantes ont ensuite été décrites en utilisant des photographies d’individus locaux. Une étude pilote a été réalisée avec l’ACS – Pays-Bas auprès de professionnels de santé spécialisés et de personnes âgées (Erikkson et al., en presse).

L’ACS – Australie a été développé par une méthode de sondage Delphi à deux séries, auprès d’un échantillon de personnes australiennes âgées (n = 54), en utilisant des activités provenant des versions américaines et israéliennes et des agendas concernant les activités quotidiennes courantes (Packer et al. 2008).

L’ACS – Corée a été développé en utilisant les informations provenant d’une revue de la littérature ainsi qu’un sondage concernant l’utilisation du temps. La liste d’activités résultantes a été évaluée et raffinée par un panel d’experts (Erikkson et al., en presse).

Critère :
Concourante :
Everard et al. (2000) ont fait une comparaison entre l’ACS original et l’Activity checklist auprès d’un échantillon pilote de 20 personnes âgées vivant dans la communauté. Une excellente validité concourante a été relevée entre les versions originales de l’ACS et l’ACS – version liste à cocher (instrumentales : 0,90 ; sociales ; 0,78 ; loisirs avec faibles demandes physiques : 0,82 ; loisirs avec une haute demande physique : 0,72).

Katz et al. (2003) ont évalué la validité concourante de l’ACS (version israélienne) sous la forme « à faire maintenant » en comparaison du Occupational Questionnaire auprès de 263 participants définis en cinq groupes : adultes en bonne santé âgés de 50 à 65 ans (n = 61) ; adultes âgés en bonne santé âgés de plus de 65 ans (n = 61) ; conjoints / aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (n = 40) ; des personnes atteintes de sclérose en plaques (n = 45) ; et des personnes ayant subi un AVC depuis un an (n = 56). Les résultats ont indiqué une validité concurrente adéquate (r = 0,54), calculée à l’aide du coefficient de corrélation de Pearson.

Doney & Packer (2008) ont évalué la validité concourante de l’ACS-Aus auprès de 93 adultes âgés de 60 à 95 ans vivant en région métropolitaine. Comme il n’y a pas de référence absolue pour pouvoir faire une comparaison, les auteurs ont évalués la direction, la force et la pertinence de la corrélation entre les scores du niveau d’activité actuel (activités retenues) de l’ACS-Aus et du Adelaide Activities Profile. Une corrélation adéquate et significative (r = 0,434, p = 0,000) a été notée en utilisant un coefficient spécifique de corrélation de Pearson.

Prédictive :
Aucune étude n’a documenté d’informations concernant la validité prédictive de l’ACS.

Construit :
Baum (1995) a examiné la validité de l’ACS original auprès d’un échantillon d’individus à différents stades de la maladie d’Alzheimer (n=60). Les scores du niveau d’engagement précédant les activités ne différaient pas significativement selon les stades de la maladie (f = 0,66, p = 0,419), indiquant que l’ACS était une mesure valide de l’engagement précédant les activités.

Convergente/Discriminante :
Everard et al. (2000) ont examiné la relation entre l’engagement et le fonctionnement, en utilisant l’ACS et le SF-12 auprès d’un échantillon de 244 adultes vivant dans la communauté, âgés de 65 ans et plus. Une association positive significative a été observée entre la santé physique et le maintien des AVD (p = 0,006), les activités sociales (p = 0,0001) et les activités de loisirs avec de hautes demandes physiques (p = 0,0001). Une association positive significative a également été observée entre la santé mentale et le maintien des activités de loisirs avec peu de demandes physiques (p = 0,0001). Une association significative négative a été notée entre la santé physique et le maintien des activités de loisirs avec peu de demandes physiques (p = 0,015).

Edwards et al. (2006) ont examiné la relation entre la satisfaction de vie et la participation en utilisant le Reintegration to Normal Living Index (RNLI) et l’ACS (pourcentage d’activités pré-AVC retenues) auprès d’un échantillon de patients ayant subi un AVC (n = 219). Une association a été notée entre la satisfaction de vie et la participation dans les activités significatives (β = 0,14, p = 0,001).

Doney & Packer (2008) ont évalué la validité convergente de l’ACS-AUS en comparaison au Personal Well-being Index (PWI), auprès d’un échantillon de 93 personnes âgées de 60 à 95 ans vivant en région métropolitaine. La validité convergente a été calculée à l’aide des coefficients de corrélation Pearson, entre les scores du niveau d’activités actuel et le score total au PWI. La corrélation était adéquate (r = 0,354, P = 0,01), indiquant une relation positive entre la participation et le bien-être. Les auteurs ont noté que cette corrélation était probablement diminuée par un effet de plafond potentiel du PWI, puisque beaucoup de participants cotaient une qualité de vie extrêmement haute, malgré une distribution normale de la mesure.

Chan et al. (2006) ont évalué la validité convergente de l’ACS-HK en comparaison avec le et le Comprehensive Quality of Life scale (ComQoL) auprès d’un échantillon de 60 personnes âgées (moyenne d’âge de 74 ans) ayant subi un AVC depuis 6 mois. La validité convergente a été calculée par des coefficients de corrélation de Pearson et s’est avérée excellente (r = 0,86, p = 0,00), indiquant une relation significative positive entre les activités retenues mesurées par l’ACS-HK et la qualité de vie mesurée par le ComQoL.

Orellano (2008) a évalué la validité convergente du PR-ACS en comparaison à la version portoricaine du RAND 36-Short Form Health Survey auprès d’un échantillon de personnes âgées en santé (n=106) et de personnes adultes souffrant de sclérose en plaques (n = 40). La validité convergente a été calculée par des coefficients de corrélation de Pearson et s’est avérée excellente (r = 0,66, p = 0,00).

Groupes connus :
Sachs et Josman (2003) a relevé une validité discriminative satisfaisante de l’ACS (version israélienne) afin d’identifier les différences entre les groupes de jeunes adultes et de personnes âgées.

Katz et al. (2003) ont examiné la validité de construit de l’ACS (version israélienne) auprès de 263 participants définis en cinq groupes : adultes en bonne santé âgés de 50 à 65 ans (n = 61) ; adultes âgés en bonne santé âgés de plus de 65 ans (n = 61) ; conjoints / aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (n = 40) ; des personnes atteintes de sclérose en plaques (n = 45) ; et des personnes ayant subi un AVC depuis un an (n = 56). Les scores moyens obtenus au Retained Activity (RAC) et au Current Activity Level (CAL) ont été comparés à l’aide d’une analyse de la variance (ANOVA). Des effets de groupe significatifs (p <0,0001) ont été observés entre les groupes sur toutes les zones d’activités (AVD, activités sociales et culturelles, activités de loisirs avec peu de demandes physiques, activités de loisirs avec de hautes demandes physiques et activités totales), indiquant une excellente validité de construit capable de faire la distinction entre des groupes selon l’âge, la maladie et les rôles dans les emplois. Les tests Post hoc (Scheffe) ont démontré des différences significatives entre la plupart des groupes. Spécifiquement dans le groupe d’AVC, l’analyse post hoc a indiqué que les scores n’étaient pas significativement différents au niveau des activités sociales et culturelles, des activités de loisirs avec peu et avec de hautes demandes physiques, comparativement au groupe d’aidants. Il en était de même au niveau des loisirs avec de hautes demandes physiques lorsque le groupe d’AVC était comparé aux individus avec la sclérose en plaques.

Chan et al. (2006) ont examiné la validité de construit de l’ACS-HK auprès de deux groupes de personnes âgées ayant subi un AVC depuis 6 mois (groupe moins actif, n = 30, groupe plus actif, n = 30). Des tests t indépendants ont été utilisés pour comparer les Scores d’activité retenus moyens entre les deux groupes. Des différences significatives entre les groupes (t = -14,24, p = 0,00) ont été notées, le groupe moins actif démontrant un niveau significativement plus bas d’activités retenues que le groupe plus actif. Ces résultats indiquent que l’ACS-HK peut faire la distinction entre les patients présentant des habiletés fonctionnelles différentes.

Orellano (2008) a examiné la validité des groupes connus du PR-ACS auprès d’un groupe de personnes âgées en santé (n = 106) et d’un groupe d’adultes souffrant de sclérose en plaques (n=40), indiquant que le PR-ACS est capable de faire la distinction entre les clients avec différents niveaux de fonctionnement (t = 0,86 ; p = 0,00).

Doney & Packer (2008) ont relevé une forte validité discriminative de l’ACS-AUS en comparant les scores d’activités retenues actuels entre un groupe plus jeune âgé de 60-75 ans (n = 48) et un groupe plus âgé de 76-95 ans (n = 45), vivant en région métropolitaine. Une différence significative a été notée entre les deux groupes (p = 0,000), en utilisant une analyse indépendante de test t. Un pouvoir plus grand que 90% a été révélé par une analyse de pouvoir post-hoc.

Sensibilité au changement

Aucune étude n’a examiné la sensibilité au changement de l’ACS.

Références

  • Albert, S. M., Bear-Lehman, J., & Burkhardt, A. (2009). Lifestyle-adjusted function: Variation beyond BADL and IADL competencies. The Gerontologist, 49, 767-777.
  • Baum, C. M. (1995). The contribution of occupation to function in persons with Alzheimer’s disease. Journal of Occupational Science, 2, 59-67.
  • Baum, C. & Edwards D. F. (2008). Activity Card Sort (2nd ed.). Bethesda, MD: American Occupational Therapy Association.
  • Baum, C. M., & Edwards, D. F. (2001). The Activity Card Sort. St Louis, MO: Washington University School of Medicine.
  • Baum, C. M., Perlmutter, M. & Edwards, D. (2000). Measuring function in Alzheimer’s disease. Alzheimer’s Care Quarterly, 1, 44-61.
  • Chan, V. W. K., Chung, J. C. C., & Packer, T. L. (2006). Validity and reliability of the Activity Card Sort – Hong Kong version. Occupational Therapy Journal of Research: Occupation, Participation and Health, 26, 152-158.
  • Doney, R. M., & Packer, T.L. (2008). Measuring change in activity participation of older Australians: validation of the Activity Card Sort – Australia. Australasian Journal on Ageing, 27, 33-37.
  • Edwards, D. F., Hahn, M., Baum, C., & Dromerick, A. W. (2006). The impact of mild stroke on meaningful activity and life satisfaction. Journal of Stroke and Cerebrovascular Diseases, 15, 151-157.
  • Edwards, D. F., Hahn, M., & Dromerick, A. (2006). Post stroke urinary loss, incontinence and life satisfaction: When does post-stroke urinary loss become incontinence? Neurourology and Urodynamics, 25, 39-45.
  • Eriksson, G. M., Chung, J. C. C., Beng, L. H., Hartman-Maeir, A., Yoo, E., Orellano, E. M., van Nes, F., de Jonge, D., & Baum, C. (in press). Occupations of older adults: A cross cultural description. Occupational Therapy Journal of Research.
  • Everard, K. M., Lach, H. W., Fisher, E. B., & Baum, M. C. (2000). Relationship of activity and social support to the functional health of older adults. Journal of Gerontology: Social Sciences, 55B, S208-S212.
  • Hartman-Maeir, A., Eliad, Y., Kizoni, R., Nahaloni, I., Kelberman, H., & Katz, N. (2007). Evaluation of a long-term community based rehabilitation program for adult stroke survivors. NeuroRehabilitation, 22, 295-301.
  • Hartman-Maeir, A., Soroker, N., Oman, S. D., & Katz, N. (2003). Awareness of disabilities in stroke rehabilitation – a clinical trial. Disability and Rehabilitation, 25, 35-44.
  • Hartman-Maeir, A., Soroker, N., Ring, H., Avni, N., & Katz, N. (2007). Activities, participation and satisfaction one-year post stroke. Disability and Rehabilitation, 29, 559-566.
  • Katz, N., Karpin, H., Lak, A., Furman, T., & Hartman-Maeir, A. (2003). Participation in occupational performance: reliability and validity of the Activity Card Sort. OTJR: Occupation, Participation and Health, 23, 10-17.
  • Law, M., Baum, C. & Dunn, W. (Eds.). (2005). Measuring Occupational Performance: Supporting Best Practice in Occupational Therapy (2nd edition). Thorofare, NJ: Slack Incorporated.
  • Lyons, K. D., Li, Z., Tosteson, T. D., Meehan, K., & Ahles, T. A. (2010). Consistency and construct validity of the Activity Card Sort (Modified) in measuring activity resumption after stem cell transplantation. American Journal of Occupational Therapy, 64, 562-569.
  • Orellano, E. (2008). Occupational participation of older Puerto Rican adults: reliability and validity of a Spanish version of the Activity Card Sort (PhD dissertation). Retrieved from ProQuest Dissertations database (Publication Number 3330659).
  • Packer, T. L., Boshoff, K., & DeJonge, D. (2008). Development of the Activity Card Sort – Australia. Australian Occupational Therapy Journal, 55, 199-206.
  • Sachs, D., & Josman, N. (2003). The Activity Card Sort: a factor analysis. OTJR: Occupation, Participation and Health, 23, 165-174.
  • Schreuer, N., Rimmerman, A., & Sachs, D. (2006). Adjustment to severe disability: constructing and examining a cognitive and occupational performance model. International Journal of Rehabilitation Research, 29, 201-207.

Voir la mesure

Comment obtenir l’Activity Card Sort :

L’outil de mesure peut être acheté sur le web au magasin en ligne de l’American Occupational Therapy Association : http://www.aota.org.

Une version espagnole est disponible dans cet article.

Table des matières
Sondage