Assessment of Motor and Process Skills (AMPS)

Évidence révisées en date du 26-11-2010
Auteur(s)* : Lisa Zeltzer, MSc OT
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT ; Elissa Sitcoff, BA BSc
Réviseur expert : Dianna Robertson, BSc OT, MSc OT (Thesis candidate)
Version française en traduction libre : Andréanne Labranche

But

L’Assessment of Motor and Process Skills (AMPS) est un outil d’évaluation observationnel qui permet une évaluation simultanée des habiletés motrices et des habiletés opératoires. Elle permet également d’évaluer les effets de ces habiletés sur les capacités d’un individu de réaliser les activités de la vie quotidienne (AVQ) qui sont complexes ou instrumentales et personnelles. L’AMPS est constituée de 16 items concernant les habiletés motrices et de 20 items concernant les habiletés opératoires.

Note : Le nom des instruments de mesure qui, en anglais, sont identifiés et nommés par des noms de genre féminin en français – ex. « Batterie » (Battery), « Catégorie » (Category), « Échelle » (Scale, Ladder), « Évaluation » (Assessment) ou « Mesure » (Measure) – sont traduits en français par le genre féminin.

Revue détaillée

But de l’outil de mesure

L’Assessment of Motor and Process Skills (AMPS) est un outil d’évaluation observationnel qui permet une évaluation simultanée des habiletés motrices et des habiletés opératoires. Elle permet également d’évaluer les effets de ces habiletés sur les capacités d’un individu de réaliser les activités de la vie quotidienne (AVQ) qui sont complexes ou instrumentales et personnelles. L’AMPS est constituée de 16 items concernant les habiletés motrices et de 20 items concernant les habiletés opératoires.

Les habiletés motrices sont les actions observables et dirigées par un but que les gens effectuent durant les tâches formant les AVQ, afin de se déplacer ou de déplacer des objets nécessaires aux tâches (ex. marcher, transporter des objets, atteindre et manipuler des objets, positionner son corps).

Les habiletés opératoires réfèrent aux capacités d’un individu de placer logiquement dans le temps les actions inclues dans une des tâches des AVQ (ex. initier et séquencer les actions, utiliser le matériel et les outils appropriés, adapter ses actions lorsque des problèmes sont rencontrés).

L’AMPS est basée sur une approche d’évaluation «descendante». L’utilisation de cette approche signifie que l’évaluation par l’AMPS commence «avec les capacités de l’individu de réaliser les tâches de la vie quotidienne qu’il ou elle a besoin de réaliser pour remplir ses rôles avec compétence et satisfaction» (Fisher, 2003). L’approche «descendante» (top down) implique d’en apprendre plus sur les préoccupations d’un client concernant une occupation et ensuite d’observer le client en train de réaliser cette occupation. Au travers du processus d’observation, le thérapeute est capable d’utiliser un raisonnement clinique pour identifier les déficits fonctionnels sous-jacents, ce qui lui permet ensuite d’intervenir pour compenser ces déficits, lorsque cela est possible.

La qualité de la performance occupationnelle d’une personne est évaluée en cotant l’effort, l’efficacité, la sécurité et l’indépendance démontrés dans chacune des habiletés opératoires et des habiletés motrices comprises dans la tâche.

Versions disponibles

  • L’AMPS a été développée par Fisher en 1990. Cependant, l’AMPS n’a pas été publiée par celle-ci avant 1995. Le manuel de l’AMPS en est maintenant à sa sixième édition.
  • En 2001, il a été recommandé que 20 nouvelles tâches soient ajoutées à l’AMPS (Bray, Fisher, & Duran, 2001). Ces tâches ont été ajoutées particulièrement pour les individus se situant aux extrémités hautes et basses des échelles d’habiletés motrices et opératoires de l’AMPS.
  • Jusqu’à maintenant, il y a 85 tâches possibles dans l’AMPS. Une liste de ces tâches peut être trouvée sur le site internet international de l’AMPS, au lien suivant: http://www.ampsintl.com/AMPS/resources/tasks.php.

Caractéristiques de l’outil

Items:

Il n’y a pas vraiment d’items dans l’AMPS. Après une entrevue avec un proche ou le client, l’évaluateur sélectionne trois à cinq tâches d’AVQ à partir d’une liste de tâches standardisées qui sont décrites dans le manuel de l’AMPS (ex. aller chercher un breuvage dans le réfrigérateur, plier des vêtements propres, préparer un sandwich). Les tâches sélectionnées doivent être pertinentes et significatives pour le client et celui-ci doit déjà avoir su comment les réaliser. Les tâches doivent constituer un défi pour le client. À partir de ce sous-groupe de tâches, le client choisit ensuite deux ou trois tâches à réaliser.

Avant de commencer l’observation des tâches, le client et l’évaluateur doivent se mettre d’accord sur les éléments qui constituent la tâche ainsi que sur les outils et le matériel à utiliser. Dans un milieu clinique, le client peut se familiariser en plaçant lui-même le matériel et les outils aux endroits qu’il préfère. On attend du client qu’il effectue la tâche désignée comme à l’habitude, mais qu’il suive aussi les exigences spécifiées par le manuel de l’AMPS.

Par exemple, si le client choisit d’exécuter la tâche A-1, soit de se servir un breuvage provenant du réfrigérateur, l’évaluateur doit s’assurer d’inclure les critères suivants :

  • Aller chercher le contenant du breuvage dans le réfrigérateur
  • Verser le breuvage dans un verre
  • Servir le breuvage
  • Même si chaque tâche implique une procédure standard, une certaine flexibilité est permise pour s’assurer que l’évaluation reste semi-individualisée.

Pour assister l’évaluateur dans la préparation et l’administration de l’entrevue de l’AMPS, des notes sur les tâches sont fournies pour résumer les éléments à observer durant la complétion celles-ci.

Une liste des tâches peut être trouvée sur le site internet international de l’AMPS : http://www.ampsintl.com/AMPS/resources/tasks.php

Il est possible de sélectionner en ligne les tâches à compléter en cochant la boîte à côté du nom de la tâche. Pour trouver une liste des étapes à observer durant l’exécution de la tâche, il faut sélectionner «print notes», ce qui génère automatiquement une feuille de travail imprimable contenant les étapes. Ces notes concernant les tâches servent à être utilisées en combinaison avec les descriptions des tâches de l’AMPS afin d’assister l’évaluateur. Elles ne servent pas à remplacer la lecture attentive des descriptions des tâches dans le manuel.

Cotation :

L’AMPS utilise une échelle de Likert à quatre niveaux pour évaluer la performance du client sur un total de 16 pour les habiletés motrices et sur un total de 20 pour les habiletés opératoires (voir le tableau).

Score Interprétation
4 Compétence, lorsque le patient effectue la tâche sans augmentation d’efforts, diminution d’efficacité ou manque de sécurité apparents.
3 Si l’évaluateur se questionne sur l’efficacité, la performance est cotée comme «discutable».
2 Performance inefficace qui perturbe ou interfère avec l’action.
1 Performance déficiente marquée qui entrave la progression de l’action et qui mène à un résultat inacceptable.

Les scores bruts pour les habiletés motrices et les habiletés opératoires sont entrés dans le programme informatique de cotation de l’AMPS et sont analysés par une analyse de Rasch multi-facettes (Linacre, 1993). L’analyse multi-facettes de Rash est utilisée pour permettre la calibration de : 1. le niveau de difficulté de l’item ; 2. Le niveau de défi de la tâche ; 3. le niveau de sévérité de l’évaluateur ; et 4. la variation des habiletés du client dans les AVQ, sur la même échelle linéaire.

L’analyse de Rasch crée une méthode unique qui permet à l’administrateur de l’AMPS de prédire comment un individu réalisera chacune des tâches d’AVQ calibrées de l’AMPS, après la complétion de seulement deux ou trois tâches (Fisher, 1995). Cette analyse convertit les scores ordinaux bruts des patients en des intervalles de mesures égales d’habiletés (mesures d’habiletés de la personne), qui sont ensuite décrits sous forme d’unités de probabilité log-odds (logits). Pour chacune des échelles de l’AMPS (moteur et opératoire), les mesures d’habiletés logit sont placées sur un continuum linéaire où l’habileté est croissante. Les mesures de l’AMPS évaluant les habiletés de la personne représentent la place qu’occupe la personne sur le continuum. Ces mesures indiquent le niveau de défi qu’une personne peut supporter efficacement dans une tâche. Plus les habiletés motrices des AVQ et plus les habiletés opératoires des AVQ sont hautes, plus le client est compétent (Fisher, 1997).

Si l’AMPS est utilisée pour documenter l’efficacité d’un traitement, l’assurance-qualité ou en recherche, elle doit alors être cotée à l’aide de l’ordinateur.

Résultats seuils des habiletés motrices et opératoires :

La position des mesures d’habiletés d’une personne sur les échelles d’AVQ motrices et opératoires peut aussi être évaluée relativement aux mesures motrices et opératoires seuils. Les mesures seuils sont de 2,0 logits pour l’échelle d’AVQ motrices et de 1,0 logits pour l’échelle d’AVQ opératoires. Ces mesures seuils ont été basées sur la performance de 2548 sujets dans la banque de données de l’AMPS (Fisher, 1997). Les individus dont la mesure d’habileté se situe en dessous de la mesure seuil pour l’échelle d’AVQ motrices ou pour l’échelle d’AVQ opératoires démontrent des déficits moteurs ou des déficits opératoires observables qui affectent leur capacité de réaliser les tâches de la vie quotidienne d’une manière efficace. Ces personnes ont aussi plus de risques d’avoir besoin d’assistance pour réaliser les tâches de la vie quotidienne.

Temps d’administration requis :

Il faut entre 30 et 40 minutes pour administrer l’AMPS (Site internet international de l’AMPS : http://www.ampsintl.com/AMPS/resources/tasks.php).

Sous-échelles :

L’AMPS a deux sous échelles : les habiletés motrices des AVQ et les habiletés opératoires des AVQ

Équipement :

Aucun équipement spécialisé n’est requis pour compléter l’AMPS. Il faut seulement les notes de l’AMPS et l’équipement pertinent pour compléter les tâches. (Site internet international de l’AMPS : http://www.ampsintl.com/AMPS/resources/tasks.php).

Formation requise :

Seuls des ergothérapeutes ayant complété un atelier de formation et de calibration d’une durée de cinq jours peuvent administrer l’AMPS. L’information concernant les sessions de formation peut être trouvée en visitant le site internet international de l’AMPS : http://www.ampsintl.com/workshops.htm

Le manuel d’administration de l’AMPS et le logiciel informatique de cotation sont seulement distribués aux individus qui participent aux ateliers de formation et de calibration de l’AMPS.

Pour devenir un évaluateur calibré de l’AMPS, un ergothérapeute doit compléter les étapes suivantes:

  • Assister à la formation de cinq jours
  • Tester dix clients qui effectuent deux ou trois tâches de l’AMPS
  • Faire l’entrevue et coter indépendamment les clients en direct (l’utilisation de vidéos n’est pas acceptable). Deux des dix clients évalués peuvent être co-évalués (deux thérapeutes observent le client au même moment, mais cotent sa performance indépendamment).
  • Entrer les données dans l’ordinateur en utilisant le programme informatique de cotation de l’AMPS.
  • Envoyer par email les données exportées au Projet International de l’AMPS dans les trois mois suivant la formation.

Versions alternatives de l’AMPS

  • Version scolaire de l’Assessment of Motor and Process Skills (School AMPS).
  • La School AMPS est un outil d’évaluation permettant d’évaluer la performance d’un étudiant à des tâches scolaires dans un cadre habituel de classe.

Clientèle cible

Peut être utilisé avec

  • Les patients ayant subi un AVC.

Ne devrait pas être utilisé avec

  • L’AMPS ne devrait pas être utilisée pour diagnostiquer les problèmes sous-jacents de l’esprit, du cerveau et du corps (ex. mémoire, ataxie, motivation, perception).
  • L’AMPS ne peut pas être administrée aux patients qui sont confinés dans leur lit ou qui refusent de participer à des simples tâches de la vie quotidienne.
  • L’AMPS n’est pas adaptée pour les enfants de moins de trois ans.

Dans quelles langues l’outil est-il disponible ?

Jusqu’à maintenant, l’AMPS a été administrée à plus de 12 000 sujets provenant de l’Amérique du Nord, la Scandinavie, le Royaume Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Plusieurs études ont supporté la validité de l’AMPS comme outil de mesure interculturel (Fisher, Liu, Velozo & Pan 1992 ; Goldman & Fisher, 1997 ; Goto, Fisher & Mayberry, 1996 ; Magalhaes, Fisher, Bernspang & Linacre, 1996 ; Stauffer, Fisher & Duran, 2000). Par exemple, Goto, Fisher et Mayberry (1996) ont testé la validité interculturelle de l’AMPS avec six évaluateurs formés de diverses origines. Ils ont noté qu’elle présentait une excellente validité interculturelle et une excellente fidélité inter-juges.

La validité de l’AMPS a été établie pour son usage en Suède (Bernspang & Fisher, 1995), à Taïwan (Fisher, Liu, Velozo, & Pan, 1992) et en Espagne (http://www.terapia-ocupacional.com/Cursos/Curso_AMPS_Escala_Valoracion_Habilidades_Motoras_Procesamiento_Terapia_Ocupacional.htm).

Certaines parties limitées du(des) manuel(s) de l’AMPS et du logiciel sont disponibles en japonais, en suédois, en néerlandais, en français, en norvégien, en slovène, en finnois et en danois. AMPS International est actuellement en train de travailler sur de nouvelles traductions en espagnol, en italien et en allemand.

Sommaire

Que mesure l’outil ? Les habiletés motrices, les habiletés opératoires ainsi que les effets de celles-ci sur les capacités d’un individu de réaliser les activités de la vie quotidienne (AVQ) qui sont complexes ou instrumentales et personnelles.
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? L’AMPS peut être utilisée avec les patients ayant subi un AVC, mais son usage n’est pas limité à cette clientèle.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Évaluation
Temps d’administration requis L’AMPS prend 30 à 40 minutes pour être administré.
Versions Version scolaire de l’Assessment of Motor and Process Skills (School AMPS).
Langues Certaines parties limitées du(des) manuel(s) de l’AMPS et du logiciel sont disponibles en japonais, en suédois, en néerlandais, en français, en norvégien, en slovène, en finnois et en danois. AMPS International est actuellement en train de travailler sur de nouvelles traductions en espagnol, en italien et en allemand.
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
Aucune étude n’a évalué la cohérence interne de l’AMPS.

Test-retest :
Deux études ont évalué la fidélité test-retest de l’AMPS ; les deux ont relevé une excellente fidélité test-restest.

Intra-juge :
Seulement une étude a évalué la fidélité intra-juge de l’AMPS et a relevé une excellente fidélité intra-juge.

Inter-juges :
Aucune étude n’a examiné la fidélité inter-juges de l’AMPS.

Validité Critère :
Concourante :
D’excellentes corrélations ont été relevées entre l’AMPS et la Scale of Independent Behavior, la Mesure de l’indépendance fonctionnelle et le Cambridge Cognitive Examination (CAMCOG).

Prédictive :
Il a été noté que le score sur l’AMPS est prédictif du besoin de supervision / assistance pour vivre dans la communauté et pour vivre en sécurité à la maison, chez les individus avec des problèmes psychiatriques associés à des déficits cognitifs.

Construit :
Groupes connus :
L’AMPS peut faire la différence entre les individus soufrant de sclérose en plaques et les individus en santé. Elle peut faire la distinction entre les individus ayant subi un AVC et les individus en santé. L’AMPS peut également faire la distinction entre les adultes plus âgés sans déficits, les individus souffrant d’Alzheimer ayant besoin d’une assistance minimale et les individus souffrant d’Alzheimer ayant besoin d’une assistance modérée. Finalement, l’AMPS peut faire la distinction entre les individus avec ou sans troubles psychiatriques.

Effets plancher/plafond Les effets de plancher ou de plafond de l’AMPS n’ont pas été examinés.
Est-ce que l’outil est sensible au changement ? Une étude a examiné la sensibilité au changement de l’AMPS dans un essai clinique de médicament à trois branches. L’étude a relevé des différences significatives pour les habiletés opératoires instrumentales des AVQ entre les trois conditions, ce qui suggère que l’AMPS est une mesure sensible pour détecter le changement dans des conditions d’étude variées lors des essais de médicaments.
Acceptabilité

L’AMPS ne peut pas être utilisée pour diagnostiquer les problèmes sous-jacents de l’esprit, du cerveau et du corps (ex. mémoire, ataxie, motivation, perception).

L’AMPS ne peut pas être administrée aux patients qui sont confinés dans leur lit ou qui refusent de participer à des simples tâches de la vie quotidienne.

L’AMPS ne peut pas être administrée aux enfants de moins de trois ans.

Faisabilité L’AMPS prend de 30 à 40 minutes pour être administré et elle ne nécessite aucun équipement spécialisé. L’évaluateur sélectionne un sous-ensemble de trois à cinq tâches d’AVQ (parmi lesquelles le client en choisira deux ou trois à réaliser) à partir d’une liste de tâches standardisées qui sont décrites dans le manuel de l’AMPS. L’AMPS est simple à coter et elle utilise une échelle à quatre points de Likert. Les scores sont analysés en utilisant le logiciel informatique de cotation de l’AMPS. L’AMPS peut seulement être administrée par un ergothérapeute qui a complété un atelier de formation et de calibration d’une durée de cinq jours
Comment obtenir l’outil ? Le manuel et le logiciel de l’AMPS peuvent être achetés en ligne au http://www.ampsintl.com/

Propriétés psychométriques

Résumé

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes concernant les propriétés psychométriques de l’AMPS.

Fidélité

Test-retest :
Doble, Fisk, Lewis et Rockwood (1999) ont examiné la fidélité test-retest de l’AMPS auprès d’un échantillon de 55 personnes âgées et ont relevé d’excellents coefficients test-retest pour les sous-scores moteurs et opératoires (respectivement, r = 0,88 et r=0,86).

Fisher (1995) a relevé, auprès d’un échantillon de personnes âgées (moyenne d’âge de 80 ans), que la fidélité test-retest de l’AMPS était excellente pour l’échelle motrice (r = 0,91) et pour l’échelle opératoire (r = 0,90).

Intra-juge :
Fisher, Liu, Velozo et Pan (1992) ont relevé, auprès d’un échantillon de participants taïwanais sans incapacité, que l’AMPS avait une excellente fidélité intra-juge (r = 0,93).

Validité

Critère :

Concourante :
Bruininks, Woodcock, Weatherman et Hill (1985) ont évalué la corrélation de l’AMPS avec la Scale of Independent Behavior (Neistadt, 1993) et ont relevé d’excellentes corrélations (allant de r = 0,62 et r = 0,85).

Robinson et Fisher (1996) ont évalué la corrélation de l’AMPS avec la Mesure de l’indépendance fonctionnelle (MIF – Keith, Granger, Hamilton & Sherwin, 1987) et le Cambridge Cognitive Examination (CAMCOG) – qui correspond à une composante cognitive du Cambridge Mental Disorders of the Elderly Examination, un outil mesurant la démence sous forme d’entrevue (Roth et al., 1986). La corrélation s’est avérée de r = 0,62 avec la MIF et de r = 0,65 avec le CAMCOG.

Prédictive :
Fisher (1997) a realevé que 84% des gens ayant des mesures d’habiletés motrices aux AVQ sous 2,0 logits et 93% des gens ayant des mesures d’habiletés opératoires aux AVQ sous 1,0 logits ont besoin de supervision ou d’assistance pour vivre dans la communauté. Le fait que la proportion de personnes ayant besoin d’assistance soit plus grande pour les gens avec des mesures d’habiletés opératoires basses que pour les gens avec des mesures d’habiletés motrices basses montre que l’échelle opératoire aux AVQ est un meilleur indicateur du besoin d’assistance pour vivre en communauté que l’échelle motrice.

McNulty et Fisher (2001) ont évalué si l’AMPS pouvait prédire le niveau de sécurité à la maison pour les individus avec des troubles psychiatriques associés à des déficits cognitifs. Des relations positives modérées ont été notées entre les habiletés motrices aux AVQ, les habiletés opératoires aux AVQ et la sécurité à la maison, dans le milieu clinique comme au domicile. L’étude a également démontré que les habiletés opératoires aux AVQ à la maison étaient les meilleurs prédicteurs de la sécurité à la maison chez les patients catégorisés comme moins sécuritaires.

Construit :

Groupes connus :
Doble, Fisk, Fisher, Ritvo et Murray (1994) ont examiné la performance instrumentale aux AVQ auprès de 22 patients vivant dans la communauté et souffrant de sclérose en plaques légère à modérée en comparaison avec la performance de participants sans incapacité. Les patients et les autres participants ont été appariés entre eux quant à leur âge et leur sexe. La compétence fonctionnelle, mesurée par l’AMPS, des patients souffrant de sclérose en plaques étaient plus faible que celle des participants du groupe témoin. Ces résultats suggèrent que l’AMPS peut faire la différence entre des individus souffrant de sclérose en plaques et les individus en santé d’un groupe témoin.

Bernspang et Fisher (1995) ont administré l’AMPS à 71 individus ayant subi un AVC du côté droit, 76 individus ayant subi un AVC du côté gauche et 83 individus en santé vivant dans la communauté. Les deux groupes de personnes ayant subi un AVC avaient une performance aux AVQ significativement plus faible que les participants du groupe témoin. Ces résultats suggèrent que l’AMPS peut faire la distinction entre les patients ayant subi un AVC et les individus en santé d’un groupe témoin.

Hartman, Fisher et Duran (1999) ont administré l’AMPS à 329 personnes âgées sans incapacité, 167 personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ayant besoin d’une assistance minimale, et 292 personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ayant besoin d’une assistance modérée. Dans cette étude, l’AMPS a été capable de faire la distinction entre les trois groupes.

Pan et Fisher (1994) ont évalué l’hypothèse selon laquelle les scores moyens à l’AMPS différeraient entre les individus avec des troubles psychiatriques et les individus sans trouble psychiatrique. Soixante participants, 30 sans trouble psychiatrique et 30 avec des troubles psychiatriques, ont été étudiés. L’hypothèse a été validée pour les échelles motrice et opératoire de l’AMPS, ce qui suggère que l’AMPS peut faire la distinction entre les individus avec des troubles psychiatriques et les individus sans trouble psychiatrique.

Sensibilité au changement

Une étude pilote pharmacologique portant sur les individus atteint de la maladie d’Alzheimer a examiné la sensibilité au changement de l’AMPS en utilisant des mesures répétées d’ANOVA (Oakley & Sunderland, 1997). Pour trois conditions d’études différentes, des différences significatives ont été notées seulement pour les habiletés instrumentales opératoires des AVQ (pas pour les habiletés motrices). Les résultats de cette étude suggèrent que l’AMPS peut être un outil de mesure sensible au changement, sous diverses conditions d’étude et lors d’essais cliniques de médicaments.

Références

  • Bernspang, B., Fisher, A. (1995). Differences between persons with right or left cerebral vascular accident on the Assessment of Motor and Process. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 76, 1144-1151.
  • Bray, K., Fisher, A. G., Duran, L.(2001).The validity of adding new tasks to the Assessment of Motor and Process Skills. American Journal of Occupational Therapy, 55, 409-415.
  • Bruininks, R. H., Woodcock, R. W., Weatherman, R. F., Hill, B. K. (1985). Development and Standardization of the Scales of Independent Behavior. Allen, TX: DLM Resources.
  • Cooke, K, Z., Fisher, A. G., Mayberry, W., Oakley, E. (2000). Differences in activities of daily living process skills of persons with and without Alzheimer’s disease. Occupational Therapy Journal of Research, 20, 87-104.
  • Dickerson, A. E., Fisher, A. G. (2000). Age differences in functional performance. American Journal of Occupational Therapy, 47, 686-692.
  • Doble, S. E., Fisk, J. D., Fisher, A., Ritvo, P. Murray, T. (1994). Functional competence of community-dwelling persons with multiple sclerosis using the Assessment of Motor and Process Skills. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 75, 843-851.
  • Doble, S. E., Fisk, J. D., Lewis, N., Rockwood, K. (1999). Test-retest reliability of the Assessment of Motor and Process Skills. Occupational Therapy Journal of Research, 19, 203-215.
  • Doble, S. E., Fisher, A. G., Fisk, J. D., MacPherson, K. M. (1992). Validation of the Assessment of Motor and Process Skills (AMPS) with Elderly Adults with Dementia. Final Report to the Alzheimer’s Association. Halifax, Nova Scotia: Dalhousie University.
  • Duran, L., Fisher, A. (1996). Male and female performance on the Assessment of Motor and Process Skills. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 77, 1019-1024.
  • Fisher, A. G. (1990). Assessment of Motor and Process Skills. Research edition, R. Unpublished test manual. Chicago, IL: University of Illinois at Chicago.
  • Fisher, A. (1995). The Assessment of Motor and Process Skills (AMPS). Fort Collins, CO: Three Star Press.
  • Fisher, A. G. (1997). Assessment of Motor and Process skills, 2nd edn. Fort Collins, CO: Three Star Press.
  • Fisher, A. G., Liu, Y., Velozo, C., Pan, A. W. (1992). Cross-cultural assessment of process skills. American Journal of Occupational Therapy, 46, 876-885.
  • Fisher, A. G. (2003). AMPS: Assessment of Motor and Process Skills. Volume 1: Development, Standardisation, and Administration Manual. 5th edn. Colorado: Three Star Press Inc.
  • Goldman, S., Fisher, A. G. (1997). Cross-cultural validation of the Assessment of Motor and Process Skills (AMPS). British Journal of Occupational Therapy, 46, 77-85.
  • Goto, S., Fisher, A. G., Mayberry, W. L. (1996). Assessment of Motor and Process Skills applied cross-culturally to the Japanese. American Journal of Occupational Therapy, 50, 798-806.
  • Hartman, M. L., Fisher, A. G., Duran, L. (1999). Assessments of functional ability of people with Alzheimer’s disease. Scandinavian Journal of Occupational Therapy, 6, 111-118.
  • Keith, R., Granger, C., Hamilton, B., Sherwin, F. (1987). The Functional Independence Measure: A new tool for rehabilitation. In: N. Eisenberg & R. Grzesiak (Eds.), Advances in Clinical Rehabilitation. New York: Springer.
  • Linacre, J. M. (1993). Many-Facet Rasch Measurement, 2nd edn. Chicago: MESA.
  • Linden, A., Boschian, K., Eker, C., Schalen, W., Nordstrom, C.-H. (2005). Assessment of motor and process skills reflects brain-injured patients ability to resume independent living better than neuropsychological tests. Acta Neurol Scand, 111, 48-53.
  • Magalhaes, L., Fisher, A., Bernspang, B., Linacre, J. (1996). Cross-cultural assessment of functional ability. The Occupational Therapy Journal of Research, 16(1), 45-63.
  • McNulty, M. C., Fisher, A. G. (2001). Validity of using the Assessment of Motor and Process Skills to estimate overall home safety in persons with psychiatric conditions. Am J Occup Ther, 55(6), 649-655.
  • Neistadt, M. E. (1993). A meal preparation treatment protocol for adults with brain injury. Am J Occup Ther, 48, 431-438.
  • Oakley, F., Sunderland, T. (1997). Assessment of Motor and Process Skills as a measure of IADL functioning in pharmacologic studies of people with Alzheimer’s disease: A pilot study. International Psychogeriatrics, 9, 197-206.
  • Pan, A. W., Fisher, A. G. (1994). The Assessment of Motor and Process Skills of persons with psychiatric disorders. American Journal of Occupational Therapy, 48, 775-780.
  • Robinson, S., Fisher, A. G. (1996). A study to examine the relationship of the Assessment of Motor and Process Skills (AMPS) to other tests of cognition and function. BritishJournal of Occupational Therapy, 59, 260-63.
  • Roth, M., Mountjoy, C., Huppert, F., Hendrie, H., Verna, S., Godard, R. (1986). CAMDEX. The Cambridge Examination for Mental Disorders of the Elderly. Cambridge, UK: Cambridge University Press.
  • Stauffer, L. M., Fisher, A. G., Duran, L. (2000). ADL Performance of black Americans and white Americans on the Assessment of Motor and Process Skills. American Journal of Occupational Therapy, 54, 607-613.

Voir la mesure

Comment obtenir l’AMPS

Le manuel et le logiciel informatique de l’AMPS peuvent être achetés en ligne au: http://www.ampsintl.com/

Table des matières
Aidez-nous à nous améliorer