Test de traits de couleurs (TTC)

Évidence révisées en date du 08-11-2012
Auteur(s)* : Lisa Zeltzer, MSc OT ; Valerie Poulin, OT, PhD candidate
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT ; Annabel McDermott, BOccThy
Version française en traduction libre : Sarah Perrino

But

Le Test de traits de couleurs (TTC) est une version non verbale du Test de création de traits (TCT) qui a été développé afin de permettre une évaluation plus interculturelle de l’attention soutenue et de l’attention divisée chez les adultes

Revue détaillée

But de l’outil

Le Test de traits de couleurs (TTC) (Maj, D’Elia, Satz, Janssen, Zaudig, Uchiyama et coll., 1993 ; D’Elia, Satz, Uchiyama et White, 1996) est une version non verbale du Test de création de traits (TCT) qui a été développé afin de permettre une évaluation plus interculturelle de l’attention soutenue et de l’attention divisée chez les adultes.

Versions disponibles

Il existe 4 versions du TTC (versions A, B, C et D), mais seule la première version (A) possède des données normatives et est la seule version qui devrait être utilisée dans un contexte clinique. Les versions B à D sont expérimentales et devraient être utilisées dans un contexte de recherche seulement (Mitrushina, Boone, Razzani, et D’Elia, 2005).

Caractéristiques de l’outil

Items :

Le TTC comprend 2 tâches :

  • TTC1 : Doit être administré en premier et nécessite que la personne interrogée connecte les cercles dans une séquence ascendante des chiffres (1 à 25).
  • TTC2 : Doit suivre le TTC1 et nécessite que la personne interrogée connecte les nombres dans une séquence ascendante tout en alternant entre les couleurs rose et jaune. Les nombres sont présentés 2 fois, une fois en rose et la seconde fois en jaune. Ainsi, le client doit ignorer l’élément distrayant (i.e. commence par le 1 rose, évite le 2 rose pour sélectionner le 2 jaune, évite le 3 jaune pour sélectionner le 3 rose, etc.).

Des essais de pratique non chronométrés sont complétés pour le TTC1 et le TTC2 afin de s’assurer que le client comprend la tâche.

Cotation et interprétation du score :

Le temps requis pour compléter chaque partie du TTC est chronométré en secondes et est comparé aux données normatives. Les aspects qualitatifs de la performance pouvant indiquer la présence de déficience cérébrale (i.e. évité de justesse, encouragements nécessaires, erreurs de séquence de couleurs ou de nombres) sont aussi notés.

Durée :

Le manuel du TTC rapporte que 3 à 8 minutes sont nécessaires afin de compléter le test. Une tâche est interrompue sur le client dépasse 240 secondes afin de la compléter.

Équipement :

  • Table et chaise
  • Test
  • Crayon
  • Chronomètre

Formation requise :

Il s’agit d’une qualification de niveau « C », c’est-à-dire qu’une expérience professionnelle est nécessaire afin d’administrer le test.

Versions alternatives du Test de traits de couleurs

  • Test de création de traits (TCT)
  • Test compréhensif de création de traits (Reynolds, 2002)
  • Échelle de fonction exécutive de Delis-Kaplan (ÉFED-K) : incluse des sous-tests formés conçus selon le TCT
  • TCT oral : une alternative pour les patients ayant un déficit moteur ou un déficience visuelle (Ricker et Axelrod, 1994).
  • Test répété du TCT : Des versions alternatives ont été développées à des fins de tests répétés (Franzen et coll., 1996; Lewis et Rennick, 1979).

Clientèle cible

Peut être utilisé avec :

  • Des individus ayant subi un AVC
  • Des clients âgés de 18 à 89 ans
  • Des individus daltoniens
  • Le TTC nécessite des habiletés motrices relativement intactes (i.e. la capacité de tenir et de manœuvrer un stylo ou un crayon, la capacité de mouvoir le membre supérieur). Le TCT oral pourrait être plus approprié si l’évaluateur considère que l’habileté motrice du participant peut influencer sa performance.
  • Les clients doivent comprendre les chiffres arabes et la séquence numérique.

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • Les clients ayant des troubles moteurs ou de coordination (i.e. apraxie). Si l’habileté motrice risque d’avoir un impact sur la performance, considérez l’utilisation du TCT oral.
  • Devrait être utilisé avec précaution chez les adultes plus âgés ayant peu d’éducation. Il a été noté que l’âge et l’éducation influencent les temps de réponse dans les deux parties du TTC, de sorte que les individus plus âgés et ayant peu d’éducation ont démontré des temps de réponse significativement plus lents (D’Elia et coll., 1996 ; Messinis, Malegiannaki, Christodoulou, Panagiotopoulos, et Papathanasopoulos, 2011).

Dans quelles langues l’outil est-il disponible ?

Il s’agit d’un outil non verbal. Toutefois, des normes culturelles ont été établies pour les populations suivantes :

  • Population grecque adulte ayant subi un AVC (Messinis et coll., 2011)
  • Population turque avec schizophrénie (Güleç, Kavakçà Güleç, et KüçükalioÃ, Ÿlu, 2006)
  • Population turque en santé (Dugbartey, Townes et Mahurin, 2000)
  • Population espagnole en santé (LaRue, Romero, Oritz, Chi Liang, et Lindeman, 1999)
  • Échantillon brésilien en santé (Sant’Ana Rabelo, Pacanaro, Rossetti, Almeida de Sa Leme, de Castro, Guntert, et coll., 2010)
  • Échantillon chinois en santé (Hsieh & Riley, 1997)
  • Échantillon de Hong Kong en santé (Lee & Chan, 2000).

Sommaire

Que mesure l’outil ? Mesure non verbale de l’attention soutenue et divisée.
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? L’outil peut être utilisé avec les patients ayant subi un AVC, mais il n’est pas limité à cette population.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation? Évaluation
Temps d’administration requis 3 à 8 minutes sont nécessaires afin de compléter le test.
Versions
  • Test de création de traits (TCT)
  • TCT compréhensif
  • TCT oral
  • Test répété de TCT (développé à des fins d’évaluations répétées)
  • TCT de symbole
Langues Mesure non verbale, mais certaines normes ont été établies pour les populations grecques, turques, chinoises, brésiliennes et espagnoles.
Propriétés de la mesure
Fidélité Cohérence interne :
Aucune étude n’a examiné la cohérence interne du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Test-retest :
Aucune étude n’a examiné la fidélité test-retest du TCC chez une population ayant subi un AVC, mais les auteurs de la mesure relèvent une excellente fidélité test-retest pour le TTC2 et une fidélité test-retest adéquate pour le TTC1 chez un échantillon en santé.

Inter-juges :
Aucune étude n’a examiné la fidélité inter-juges du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Validité Contenu :
Aucune étude n’a examiné la validité de contenu du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Critère :
Concourante :
Une étude a relevé des corrélations allant de adéquates à excellentes entre le TTC et le TCT-A et le TCT-B, respectivement.

Prédictive :
Deux études ont relevé que le TTC1 a prédit l’échec de test de conduite sur route chez un échantillon de clients dont certains avaient eu un AVC.

Construit :
Convergente :
Une1 étude a relevé des corrélations adéquates à excellentes entre le TTC et le sous-test Useful Field of View (UFOV).

Groupes connus :
Une étude a relevé des différences significatives dans le temps nécessaire pour compléter le TTC entre les patients ayant subi un AVC et des adultes en santé.

Effets plancher/plafond Aucune étude n’a examiné les effets plancher/plafond du TTC chez les patients ayant subi un AVC.
Est-ce que l’outil est sensible aux changements ? La sensibilité du TTC n’a pas été étudiée formellement. Toutefois, le test a été utilisé pour détecter les changements lors d’un essai clinique de 2 participants ayant subi un AVC.
Acceptabilité Le TTC est simple et facile à administrer et il s’agit d’un outil non verbal.
Faisabilité Le TTC est relativement peu couteux et est facilement transportable. Le TTC doit être acheté et devrait être administré par un professionnel expérimenté
Comment obtenir l’outil ?

Le TTC est disponible sur ce lien : Ressources d’évaluations psychologiques (http://www4.parinc.com/Products/Product.aspx?ProductID=CTT)

Initialement développé pour une population traumatisée-cérébrale, les propriétés psychométriques de l’outil avec cette population sont décrites dans le guide d’administration de la mesure.

Propriétés psychométriques

Résumé

Une revue de la littérature a été menée afin d’identifier toutes les publications pertinentes à propos des propriétés psychométriques du TTC chez les individus ayant subi un AVC. Quatre études ont été identifiées.

Effets plancher/plafond

Aucune étude n’a examiné les effets plancher/plafond du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Fidélité

Cohérence interne :
Aucune étude n’a examiné la cohérence interne du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Test-retest :
D’Elia et coll. (1996) ont examiné la fidélité test-retest du TTC chez 27 individus en santé. Le TTC a été administré 2 fois, à deux semaines d’intervalle. Une excellente fidélité test-retest a été relevée pour le TTC2 (r = 0,79), et une fidélité test-retest adéquate a été relevée pour le TTC1 (r = 0,64).

Inter-juges :
Aucune étude n’a examiné la fidélité inter-juges du TTC chez les patients ayant subi un AVC.

Validité

Contenu :

Aucune étude n’a démontré la validité de contenu du TTC lorsqu’utilisé auprès d’une population adulte ayant subi un AVC.

Critère :

Concourante :
Elkin-Frankston, Lebowitz, Kapust, Hollis et O’Connor (2007) ont examiné la validité concourante du TTC avec le TCT chez 29 individus ayant différences conditions médicales, incluant des AVC (n = 8). Les temps nécessaires pour compléter le TTC et le TCT étaient hautement corrélés (TTC1 vs TCT-A : r = 0,91 ; TTC2 vs TCT-B : r = 0,72), suggérant une excellente validité concourante avec le TCT original.

Prédictive :
Elkin-Frankston et coll. (2007) ont examiné la capacité du TTC à prédire l’échec au test de conduite sur route chez 29 individus ayant différentes conditions médicales, incluant des AVC (n=8). Les patients qui ont échoué au test de conduite sur route ont eu une performance significativement plus lente au TTC1 que ceux l’ayant passé (Cohen d = 0,66, p < 0,05). Cette relation existe aussi avec le TTC2, mais n’atteint pas une signifiance statistique. Hartman-Maeir et coll. (2008) ont examiné la validité prédictive du TTC chez un échantillon de 30 individus ayant une lésion cérébrale acquise, incluant les AVC (n = 17), souhaitant obtenir leur permis de conduire. Il y avait une différence significative du temps nécessaire pour compléter le TTC1 entre ceux ayant passé ou coulé le test sur route (d de Cohen = 0,67, p = 0,02). Un temps de performance <60 secondes prédit un succès à l’évaluation sur route, alors qu’un temps >60 secondes prédit un échec.

Construit :

Convergente/Discriminante :
Hartman-Maeir, Erez, Ratzon, Mattatia et Weiss (2008) ont examiné la validité convergente du TTC chez un échantillon de 30 individus ayant une lésion cérébrale (incluant les AVC, n = 17) souhaitant obtenir un permis de conduire, en utilisant les coefficients de corrélation de Spearman. Le CTT1 et le CT2 ont démontré des corrélations adéquates à excellentes avec le sous-test du traitement de la parole (CTT1 r = 0,407 ; CTT2 = non significatif), de l’attention divisée (respectivement, r = 0,457, 0,486) et de l’attention sélective (respectivement, r = 0,602, 0,629) du Useful Field of View (UFOV). Les résultats supportent le TTC en tant qu’outil d’évaluation pré-conduite.

Groupes connus:
Messinis, Malegiannaki, Christodoulu, Panagiotopoulos, et Papathanasopoulos (2011) ont examiné la validité de groupes connus du TTC auprès de 25 patients ayant récemment subi un AVC et de 26 participants en santé qui leur correspondaient quant à l’âge, au niveau d’éducation et au genre (population grecque). Les clients du groupe AVC avaient besoin de significativement plus de temps afin de compléter le TTC1 et le TTC2 que les patients témoins en santé (p < 0,001).

Sensibilité au changement

Liu, Chan, Lee, et Hui-Chan (2004) ont utilisé le TTC afin d’évaluer l’efficacité de l’imagerie mentale chez les patients ayant subi un AVC (n = 2). Dans cette étude, le TTC a détecté le changement chez chacun des clients, avec un temps réduit nécessaire pour compléter le TTC1 et le TTC2 après l’intervention.

Sensibilité / spécificité

Aucune étude n’a démontré la sensibilité / spécificité du TTC lorsqu’il est utilisé auprès d’une population adulte ayant subi un AVC.

Références

  • Barncord, S. W. & Wanlass, R. L. (2001). The Symbol Trail Making Test: test development and utility as a measure of cognitive impairment. Applied Neuropsychology, 8, 99-103
  • D’Elia, L. F., Satz, P., Uchiyama, C.L., & White, T. (1996). Color Trails Test. Odessa, FL: PAR.
  • Dugbartey, A. T., Townes, B. D., & Mahurin, R. K. (2000). Equivalence of the Color Trail Making Test in nonnative English-speakers. Archives of Clinical Neuropsychology, 15, 425-31.
  • Elkin-Frankston, S., Lebowitz, B. K., Kapust, L. R., Hollis, A.M., & O’Connor, M.G. (2007). The use of the Colour Trails Test in the assessment of driver competence: preliminary reports of a culture-fair instrument. Archives of Clinical Neuropsychology, 22(5), 631-5.
  • Franzen, M., Paul, D., & Iverson, G. L. (1996). Reliability of alternate forms of the trail making test. The Clinical Neurologist, 10(2), 125-9.
  • Güleç, H., Kavakçı, O., Güleç, M. Y., & Küçükalioğlu, C. I. (2006). The reliability and validity of the Turkish Color Trails Test in evaluating frontal assessment among Turkish patients with schizophrenia. Düşünen Adam, 19(4), 180-5.
  • Hartman-Maeir, A., Erez, A. B., Ratzon, N., Mattatia, T., & Weiss, P. (2008). The validity of the Color Trails Test in the pre-driver assessment of individuals with acquired brain injury. Brain Injury, 22, 994-1008.
  • Hsieh, S. & Riley, N. (1997, November). Neuropsychological performance in the People’s Republic of China: Age and educational norms for four attentional tasks Presented at the National Academy of Neuropsychology, Las Vegas, Nevada. In Mitrushina, M. Boone, K., & D’Elia L. Handbook of Normative Data for Neuropsychological Assessment. (pp.70-73). New York, NY: Oxford University Press.
  • LaRue, A., Romero, L., Ortiz, I., Liang, H.C., & Lindeman, R. D. (1999). Neuropsychological performance of Hispanic and non-Hospanic older adults: an epidemiologic survey. Clinical Neuropsychologist, 13, 474-86.
  • Lee, T. M. & Chan, C. C. (2000). Are Trail Making and Color Trails Tests of equivalent constructs? Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology, 22, 529-34.
  • Lewis, R. F. & Rennick, P. M. (1979). Manual for the repeatable Cognitive-Perceptual-Motor Battery. Grosse Point Park, MI: Axon Publishing Company.
  • Liu, K. P., Chan, C. C., Lee, T. M., & Hui-Chan, C.W. (2004). Mental imagery for relearning of people after brain injury. Brain Injury, 18(11), 1163-72.

Voir la mesure

Comment obtenir le TTC

Vous pouvez vous procurer le TTC auprès des Ressources d’évaluations psychologiques (http://www4.parinc.com/Products/Product.aspx?ProductID=CTT)

Table des matières
Aidez-nous à nous améliorer