Wolf Motor Function Test (WMFT)

Évidence révisées en date du 11-01-2011
Auteur(s)* : Sabrina Figueiredo, BSc
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT
Version française en traduction libre : Marie-Eve McClure, erg
Cohérence du contenu et de la traduction : Gabriel Plumier

But

Le Wolf Motor Function Test (WMFT) évalue la capacité motrice du membre supérieur (MS) à l’aide de tâches fonctionnelles chronométrées (Wolf, Catlin, Ellis, Archer, Morgan & Piacentino, 1995).

Revue détaillée

But de l’outil

Le Wolf Motor Function Test (WMFT) évalue la capacité motrice du membre supérieur (MS) à l’aide de tâches fonctionnelles chronométrées. (Wolf, Catlin, Ellis, Archer, Morgan & Piacentino, 1995).

Versions disponibles

La version originale du WMFT a été développée par Wolf, Lecraw, Barton, et Jann en 1989 afin d’étudier les effets de la Thérapie par contrainte induite du mouvement auprès de clients ayant subi un AVC léger à modéré et un traumatisme crânien cérébral. En 1999, une gradation du WMFT a été élaborée par Uswatte et Taub afin d’évaluer la capacité motrice de patients dont le fonctionnement était inférieur à la moyenne (Morris, Uswatte, Crago, Cook & Taub, 2001).

Caractéristiques de l’outil

Items :

La version originale du WMFT comprenait 21 items. Une version très largement utilisée du WMFT comprend 17 items. Les 6 premiers items évaluent des tâches fonctionnelles chronométrées, les items 7 et 14 mesurent la force, et les 9 autres items permettent d’évaluer la qualité du mouvement lors de l’exécution de tâches variées (Wolf et al., 1995; Whitall, Savin, Harris-Love, & Waller, 2006).

L’évaluateur doit d’abord évaluer le MS le moins affecté, pour poursuivre avec le côté le plus affecté. Les items suivants devraient être réalisés le plus rapidement possible, et interrompus après 120 secondes (Wolf, Thompson, Morris, Rose, Winstein, Taub, et coll., 2005) :

  • Avant-bras sur la table (latéralement) : la personne tente de placer son avant-bras sur la table en effectuant une abduction de l’épaule.
  • Avant-bras sur la boîte (latéralement) : la personne tente de placer son avant-bras sur une boîte, d’une hauteur de 25,4 cm, en effectuant une abduction de l’épaule.
  • Extension du coude (latéralement) : la personne tente d’atteindre l’autre côté d’une table, d’une longueur de 28 cm, en effectuant une extension du coude (sur le côté).
  • Extension du coude latéralement avec un poids de 1 lb: la personne tente de pousser le poids de l’autre côté d’une table avec la face postérieure du poignet en effectuant une extension du coude.
  • Main sur la table (face) : la personne tente de placer la main évaluée sur le dessus d’une table.
  • Main sur la boîte (face) : la personne tente de placer la main évaluée sur le dessus d’une boîte placée sur une table.
  • Poids sur la boîte : la personne tente de placer la charge la plus lourde possible sur le dessus d’une boîte placée sur une table.
  • Rapporter (face) : la personne tente de tirer un poids de 1lb placé de l’autre côté d’une table en effectuant une flexion du coude et une flexion du poignet en crochet.
  • Prendre une canette (devant) : la personne tente d’amener la canette à sa bouche avec une prise cylindrique.
  • Tenir un crayon (face) : la personne tente de prendre un crayon en utilisant une prise tripode.
  • Ramasser un trombone (face) : la personne tente de saisir un trombone en utilisant une prise en pince.
  • Empiler des pions de jeu de dames (face) : la personne tente d’empiler les pions sur le pion central.
  • Retourner des cartes (face) : la personne tente de retourner les cartes en utilisant une prise en pince.
  • Force de préhension
  • Tourner une clé dans une serrure (face) : la personne tente de faire tourner une clé de 180 degrés dans le sens horaire, en utilisant une prise en prince et en maintenant un contact constant de la main sur la clé.
  • Plier une serviette en quatre (face) : la personne prend la serviette, la plie dans le sens de la longueur pour ensuite utiliser la main évaluée pour plier la serviette en deux à nouveau.
  • Soulever un panier (debout) : la personne soulève un panier de 3lbs placé sur une chaise pour le déposer sur une table de chevet en saisissant les poignées avec une prise en crochet.

Cotation :

Les items sont notés sur une échelle en 6 points décrite ci-dessous (Wolf et coll., 2005):

  1. « N’arrive pas à faire l’épreuve avec le MS testé ».
  2. « Le MS testé ne participe pas de manière fonctionnelle ; cependant, essaie d’utiliser son MS. Dans les épreuves unilatérales, le MS non testé est utilisé pour mobiliser le MS testé ».
  3. « Est capable de réaliser l’épreuve mais avec l’assistance du bras non testé pour des réajustements mineurs ou un changement de position, ou a besoin de plus de 2 essais pour accomplir l’épreuve, ou la réalise très lentement. Dans les épreuves bilatérales, le MS testé ne sert que pour aider ou stabiliser ».
  4. « Est capable de réaliser l’épreuve, mais le mouvement est influencé par un certain degré de synergie ou est réalisé avec lenteur et/ou avec effort ».
  5. « Est capable de réaliser l’épreuve, le mouvement est similaire à celui du côté non affecté mais légèrement plus lent ; peut manquer de précision, de coordination fine ou de fluidité ».
  6. « Est capable de réaliser l’épreuve, le mouvement semble normal ».

Un score bas indique un niveau de fonctionnement plus faible.

Temps de passation :

Non documenté. Cependant, puisqu’un maximum de 120 secondes est alloué pour la réalisation de chacun des items, la durée de passation devrait être d’approximativement 30 minutes auxquelles il faut ajouter le temps requis pour la mesure de la force de préhension (item 14).

Sous-échelle :

Aucune officiellement documentée. Cependant, un bon nombre d’études utilisent les échelles Temps de performance (WMFT-TP) et Capacité fonctionnelle (WMFT-CF) comme des sous-mesures du WFMT.

Équipement :

  • Table de 28 cm (hauteur non spécifiée)
  • Chaise (dimension non spécifiée)
  • Table de chevet (dimension non spécifiée)
  • Boîte (hauteur de 25,4 cm)
  • Poids libres
  • Boîte de conserve
  • Crayon
  • Trombone
  • Dominos
  • Cartes à jouer
  • Serrure avec clé
  • Serviette
  • Panier
  • Dynamomètre pour la mesure de la force de préhension

Formation :

Non spécifiée.

Formats alternatifs du WMFT

  • La version originale (21 items).
  • La version modifiée (17 items) : la version modifiée est la version la plus utilisée et permet l’évaluation de personnes ayant subi un AVC sévère, modéré ou léger.

Clientèle cible

Peut être utilisé avec :

  • Personnes ayant subi un AVC.
  • Personnes ayant des limitations fonctionnelles du MS.

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • Personnes présentant une spasticité sévère aux MS.
  • Personnes ayant subi une amputation d’un MS.

Dans quelles langues l’outil est-il disponible?

  • Anglais
  • Français

Sommaire

Qu’est-ce que l’outil mesure ? Le WMFT évalue la capacité motrice du membre supérieur à l’aide de tâches fonctionnelles chronométrées.
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? Le WMFT peut, sans y être limité, être utilisé avec la clientèle AVC.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Évaluation
Temps d’administration requis Approximativement 30 minutes.
Versions
  • Version originale (21 items).
  • Version modifiée (17 items).
Langues Anglais, français
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
Deux études ont examiné la cohérence interne du WMFT et ont relevé une excellente cohérence interne en utilisant l’alpha de Cronbach.

Test-retest :
Deux études ont examiné la fidélité test-retest du WMFT et ont relevé une excellente fidélité test-retest en utilisant les coefficients de corrélation de Pearson et intraclasse (CCI).

Inter-juges :
Quatre études ont examiné la fidélité inter-juges du WMFT et ont relevé une excellente fidélité inter-juges en utilisant les CCI.

Validité Contenu :
Aucune étude n’a examiné la validité de contenu du WMFT.

Critère :
Concourante :
– Deux études ont examiné la validité concourante du WMFT et ont relevé des corrélations allant de modérées à excellentes avec la Fugl-Meyer Assessment, utilisée comme étalon de mesure.
– Une étude a examiné la validité concourante du WMFT et a relevé d’excellentes corrélations avec l’Action Research Arm Test.

Construit :
Groupes connus :
Une étude a examiné la validité des groupes connus du WMFT, en utilisant le test de Wilcoxon, et a relevé que le WMFT peut discriminer entre des individus en santé et ceux ayant une déficience motrice du membre supérieur.

Effets plancher/plafond Aucune étude n’a examiné les effets de plancher ou de plafond du WMFT avec la clientèle AVC.
Est-ce que l’outil est sensible aux changements ? Aucune étude n’a examiné la sensibilité aux changements du WMFT avec la clientèle AVC.
Acceptabilité Le WMFT est largement utilisé comme mesure d’évaluation et de suivi suite à une Thérapie par contrainte induite du mouvement.
Faisabilité L’administration du WMFT est simple et rapide.
Comment obtenir l’outil ? La version originale anglaise du WMFT est disponible dans cet article : Wolf, S., Thompson, P., Morris, D., Rose, D., Winstein, C., Taub, E., Giuliani, C., & Pearson, S. (2005). The EXCITE Trial: Atrributes of the Wolf Motor Function test in patients with Subacute Stroke. Neurorehabil Neural Repair, 19, 194-205.
La traduction française validée du WMFT est disponible dans la publication suivante : Bürge, E. et coll. (2013). Qualities of a French version of the Wolf Motor Function Test: A multicenter study. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, 56, 288–299.

Propriétés psychométriques

Résumé

Une revue de la littérature a été menée afin de répertorier toutes les publications pertinentes relatives aux propriétés psychométriques du WMFT auprès d’une clientèle ayant subi un AVC. Trois études ont été retenues.

Effets plancher/plafond

Nijland et coll. (2010) ont étudié les propriétés psychométriques du WMFT et de l’Action Research Arm Test auprès d’un groupe de 40 patients ayant subi un AVC et présentant une hémiparésie légère à modérée. Les effets de plancher et de plafond du WMFT se sont avérés adéquats avec seulement 5 à 17 % des patients qui obtiennent un score situé dans les extrémités basses ou élevées de l’échelle de cotation.

Fidélité

Cohérence interne :
Morris, Uswatte, Crago, Cook, et Taub (2001) ont examiné la cohérence interne du WMFT auprès de 24 patients ayant subi un AVC. La cohérence interne, calculée à l’aide des coefficients alpha de Cronbach, s’est avérée excellente (α = 0.92).

Nijland et coll. (2010) ont examiné la cohérence interne du WMFT auprès de 40 patients ayant subi un AVC et présentant une hémiparésie légère à modérée. La cohérence interne, calculée à l’aide des coefficients alpha de Cronbach, s’est avérée excellente (α = 0.98).

Test-retest :
Morris et coll. (2001) ont étudié la fidélité test-retest du WMFT auprès d’un groupe de 24 clients ayant subi un AVC. Les participants ont été évalués à deux reprise à l’intérieur d’un intervalle de 2 semaines. La fidélité test-retest, calculée à l’aide des coefficients de corrélation de Pearson, s’est avérée excellente, aussi bien dans les tests évaluant les capacités fonctionnelles que dans ceux évaluant la performance (respectivement, r = 0,95; r = 0,90).

Whitall, Savin, Harris-Love, et Waller (2006) ont étudié la fidélité test-retest du WMFT auprès d’un groupe de 66 clients ayant subi un AVC. Les participants ont été évalués à deux reprise à l’intérieur d’un intervalle de 2 semaines par le même évaluateur et dans les mêmes conditions. La fidélité test-retest, calculée à l’aide des coefficients de corrélation intraclasse (CCI), s’est avérée excellente (CCI = 0,97).

Inter-juges :
Morris et coll. (2001) ont évalué la fidélité inter-juges du WMFT auprès de 24 patients ayant subi un AVC. Les évaluations ont été menées par un physiothérapeute et ont été filmées. Les enregistrements ont ensuite été évalués par deux physiothérapeutes et un ergothérapeute. La fidélité inter-juges, calculée à l’aide des CCI, s’est avérée excellente, aussi bien dans les tests évaluant les capacités fonctionnelles que dans ceux évaluant la performance (respectivement, CCI = 0,93; ICC = 0,99).

Wolf et coll. (2001) ont évalué la fidélité inter-juges du WMFT auprès de 19 patients ayant subi un AVC et 19 individus en santé. Tous les participant ont été évalués indépendamment par deux évaluateurs. La fidélité inter-juges, calculée à l’aide des CCI, s’est avérée excellente (CCI = 0,97).

Whitall et coll. (2006) ont estimé la fidélité inter-juges du WMFT auprès d’un groupe de 10 patients ayant subi un AVC. Les évaluations des capacités fonctionnelles ont été filmées, et les enregistrements ont ensuite été évalués par trois observateurs. La fidélité inter-juges s’est avérée fut excellente (CCI = 0,99).

Nijland et coll. (2010) ont étudié les propriétés psychométriques du WMFT et de l’Action Research Arm Test auprès d’un groupe de 40 patients ayant subi un AVC et présentant une hémiparésie légère à modérée. De ce groupe, 18 patients ont participé à un test de reproductibilité du WMFT et ont, de ce fait, été évalués à deux reprises par le même observateur à environ 10 jours d’intervalle. La fidélité inter-juges, calculée à l’aide des CCI, s’est avérée excellente (CCI = 0,94).

Validité

Contenu :

Aucune étude n’a examiné la validité de contenu du WMFT.

Critère :

Concourante :
Wolf et coll. (2001) ont examiné la validité concourante du WMFT en le comparant avec l’Upper Extremity Fugl-Meyer Assessment (UE-FMA – Fugl-Meyer, Jääskö, Leyman, Olsson, & Steglind, 1975), utilisée comme étalon de mesure, auprès de 19 patients ayant subi un AVC. Des corrélations adéquates ont été relevées entre les deux instruments de mesure (r = -0,57)

Whitall et coll. (2006) ont examiné la validité concourante du WMFT en le comparant avec l’UE-FMA, utilisée comme étalon de mesure, auprès de 66 patients ayant subi un AVC. D’excellentes corrélations ont été relevées entre les deux instruments de mesure (r = -0,57)

Nijland et coll. (2010) ont examiné la validité concourante du WMFT en le comparant avec l’Action Research Arm Test (ARAT – Lyle, 1981) auprès d’un groupe de 40 patients ayant subi un AVC et présentant une hémiparésie légère à modérée. Dans cette étude, le score du WMFT a été réparti en 4 variables : score de capacité fonctionnelle, score de vitesse d’exécution moyen, score à l’item 7 et l’item 14 (force de préhension). Les corrélations entre l’ARAT et les 4 variables du WMFT ont été calculées et se sont avérées excellentes : WMFT — capacité fonctionnelle (r = 0,86) ; WMFT — vitesse d’exécution (r = -0,89) ; WMFT — items 7 et 14 (force de préhension) (r = 0,70).

Prédictive :
Aucune étude n’a examiné la validité prédictive du WMFT.

Construit :

Groupes connus :
Wolf et coll. (2001) ont évalué si le WMFT pouvait discriminer les individus ayant une déficience secondaire à un AVC (n=19), de ceux n’ayant aucune déficience (n=19). La validité des groupes connus, calculée avec le test de Wilcoxon, démontre que les scores obtenus au WMFT sont significativement plus élevés pour le groupe d’individu n’ayant aucune déficience, et ce, tant en utilisant la main dominante que la main non-dominante, comparativement aux scores obtenus par le groupe ayant subi un AVC, en utilisant tant le MS affecté que le MS non affecté.

Sensibilité au changement

Aucune étude n’a examiné la sensibilité au changement du WMFT.

Références

  • Barreca, S.R., Gowland, C.K., Stratford, P.W., et al. (2004). Development of the Chedoke Arm and Hand Activity Inventory: Theoretical constructs, item generation, and selection. Topics in Stroke Rehabilitation, 11(4), 31- 42.
  • Bürge, E. et coll. (2013). Qualities of a French version of the Wolf Motor Function Test: A multicenter study. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, 56, 288–299.
  • Fugl-Meyer, A.R., Jääskö, L., Leyman, I., Olsson, S., & Steglind, S. (1975). The post-stroke hemiplegic patient 1. A method for evaluation of physical performance. Scandinavian Journal of Rehabilitation Medicine, 7, 13-31
  • Lyle, R.C. (1981). A performance test for assessment of upper limb function in physical rehabilitation treatment and research. International Journal of Rehabilitation and Research, 4, 483-492.
  • Morris, D., Uswatte, G., Crago, J., Cook, E., Taub, E. (2001). The reliability of the Wolf Motor Function Test for assessing upper extremity function after stroke. Arch Phys Med Rehabil, 82, 750-755.
  • Nijland, R., van Wegen, E., Verbunt, J, van Wijk, R., van Kordelaar, J. & Kwakkel, G. (2010) A comparison of two validated tests for upper limb function after stroke: The Wolf Motor Function Test and the Action Research Arm Test. Journal of Rehabilitation Medicine, 42, 694-696.
  • Whitall, J., Savin, D., Harris-Love, M., Waller, S. (2006). Psychometric properties of a modified wolf motor function test for people with mild and moderate upper extremity hemiparesis. Arch Phys Med Rehabil, 82, 750-755.
  • Wolf, S., Catlin, P., Ellis, M., Archer, A., Morgan, B., Piacentino, A. (2001). Assessing Wolf Motor Function Test as outcome measure for research in patients after stroke. Stroke, 32, 1635-1639.
  • Wolf, S., Thompson, P., Morris, D., Rose, D., Winstein, C., Taub, E., Giuliani, C., and Pearson, S. (2005). The EXCITE Trial: Atrributes of the Wolf Motor Function test in patients with Subacute Stroke. Neurorehabil Neural Repair, 19, 194-205.

Voir la mesure

La version originale anglaise du WMFT est disponible dans la publication suivante :
Wolf, S., Thompson, P., Morris, D., Rose, D., Winstein, C., Taub, E., Giuliani, C., & Pearson, S. (2005). The EXCITE Trial: Atrributes of the Wolf Motor Function test in patients with Subacute Stroke. Neurorehabil Neural Repair, 19, 194-205.

ou en cliquant ici.

La traduction française validée du WMFT est disponible dans la publication suivante :
Bürge, E. et coll. (2013). Qualities of a French version of the Wolf Motor Function Test: A multicenter study. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, 56, 288–299.

Table des matières
Nous voulons votre avis