Catherine Bergego Scale (CBS)

Évidence révisées en date du 20-01-2012
Auteur(s)* :Annabel McDermott, OT
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT
Version française en traduction libre : Andréanne Labranche

But

La Catherine Bergego Scale (CBS) est une liste de vérifications standardisée qui sert à détecter la présence et l’intensité de négligence unilatérale durant l’observation de situations de la vie de tous les jours. Cette échelle peut aussi mesurer la prise de conscience de négligence comportementale (anosognosie).

Note : Le nom des instruments de mesure qui, en anglais, sont identifiés et nommés par des noms de genre féminin en français – ex. « Batterie » (Battery), « Catégorie » (Category), « Échelle » (Scale, Ladder), « Évaluation » (Assessment) ou « Mesure » (Measure) – sont traduits en français par le genre féminin.

Revue détaillée

But de l’outil de mesure

La Catherine Bergego Scale (CBS) est une liste de vérifications standardisée qui sert à détecter la présence et l’intensité de négligence unilatérale durant l’observation de situations de la vie de tous les jours. Cette échelle peut aussi mesurer la conscience de la présence de négligence comportementale (anosognosie).

Versions disponibles

Il y n’existe qu’une seule version de la CBS.

Caractéristiques de l’outil de mesure

Items :

La CBS est constituée de dix tâches de la vie quotidienne que le thérapeute observe durant la réalisation d’activités de soins-personnels. Le thérapeute cote la performance du patient lors de l’exécution des items suivants :

  1. Le patient oublie de toiletter ou de raser la partie gauche de son visage.
  2. Le patient a de la difficulté à ajuster sa manche ou son chausson gauche.
  3. Le patient oublie de manger la nourriture située à gauche de son assiette.
  4. Le patient oublie de nettoyer le côté gauche de sa bouche après avoir mangé.
  5. Le patient a de la difficulté à regarder vers la gauche.
  6. Le patient oublie le côté gauche de son corps (ex. oublie de poser son membre supérieur sur l’appui bras, oublie de mettre son pied sur le support de la chaise roulante ou oublie d’utiliser son bras gauche lorsque qu’il en a besoin).
  7. Le patient a de la difficulté à prêter attention aux bruits situés à gauche et aux personnes qui s’adressent à lui du côté gauche.
  8. Le patient entre en collision avec les gens ou les objets situés du côté gauche, tels que les portes ou les meubles (en marchant ou en conduisant un fauteuil roulant).
  9. Le patient a de la difficulté à trouver son chemin vers la gauche lorsqu’il se déplace dans des endroits familiers ou dans l’unité de réadaptation.
  10. Le patient a de la difficulté à trouver ses effets personnels dans sa chambre ou dans la salle de bain lorsqu’ils sont situés du côté gauche.

Il y a un questionnaire pour le patient ou le proche qui peut être utilisé pour évaluer l’anosognosie (ex. Conscience de la négligence). Le questionnaire est constitué de dix questions qui correspondent aux items de la CBS. Par exemple, pour le premier item, le clinicien pourrait demander au patient : « Avez-vous parfois de la difficulté à toiletter ou à raser le côté gauche de votre visage ?» Si le patient indique que cette difficulté est présente, le clinicien demanderait alors : «Trouvez-vous que ces difficultés sont faibles, moyennes ou sévères ?»

Cotation :

La CBS utilise une échelle de cotation de quatre points pour indiquer la sévérité de la négligence pour chaque item.

  • 0 = Aucune négligence.
  • 1 = Faible négligence (le patient explore toujours l’hémi-espace droit en premier puis explore lentement et avec hésitations le côté gauche).
  • 2 = Négligence modérée (le patient démontre des omissions ou des collisions constantes et claires du côté gauche).
  • 3 = Négligence sévère (le patient est seulement capable d’explorer l’hémi-espace droit).

Ces pointages mènent à un score total sur 30.

Azouvi et al. (2002, 2003) ont déterminé arbitrairement le niveau de sévérité de la négligence selon le score :

  • 0 = Aucune négligence comportementale.
  • 1-10 = Négligence comportementale faible.
  • 11-20 = Négligence comportementale modérée.
  • 21-30 = Négligence comportementale sévère.

Dans les cas de déficits sévères, le patient est parfois incapable de réaliser un item de la CBS. Dans ces cas, l’item est considéré comme invalide, il n’est pas coté et n’est pas inclue dans le score final. Alors, le score final devient un calcul du score moyen des questions valides (somme des scores individuels divisé par le nombre de question valide et puis multiplié par dix).

Le questionnaire pour le patient utilise également une échelle de cotation de quatre points, correspondant au niveau de difficulté éprouvé par le patient :

  • 0 = Aucune difficulté.
  • 1 = faibles difficultés.
  • 2 = Difficultés modérées.
  • 3 = Difficultés sévères.

Le score d’anosognosie est ensuite calculé comme la différence entre le score total du clinicien et le score total auto-évalué par le patient (Azouvi et al., 2003): Score d’anosognosie = le score à la CBS selon le clinicien – le score auto-évalué par le patient.

Description des tâches :

Le clinicien observe le patient en train de réaliser des activités de soins personnels et attribue un score pour chacun des dix items selon ses observations des comportements de négligence (Plummer et al., 2003).

Éléments à considérer avant de commencer :

Les items de la CBS ont différents niveaux de difficulté (les tâches sont ici placées en ordre du moins difficile au plus difficile, les numéros d’items indiqués entre parenthèses): Nettoyer la bouche après un repas (item 4) ; se toiletter (1) ; attention auditive (7) ; manger (3) ; orientation spatiale (9) ; orientation du regard (5) ; trouver ses effets personnels (10) ; entrer en collision en bougeant (8) ; conscience de la jambe gauche (6) ; habillage (2). Noter que deux items (toilettage du visage et attention auditive) partagent le même niveau de difficulté (Azouvi et al., 2003).

Temps d’administration requis :

La CBS prend approximativement 30 minutes pour être administrée.

Formation nécessaire :

Aucune formation n’est nécessaire pour administrer la CBS.

Équipement :

Le clinicien a besoin du document, un stylo et les fournitures domestiques nécessaires pour réaliser les tâches (ex. rasoir, brosse, brosse à dents, vêtements, ustensiles pour les repas, serviette). Le test peut être administré à domicile ou dans un centre de réadaptation.

Versions alternatives de la CBS

Il n’y a aucune version alternative du CBS.

Clientèle cible

Peut être utilisé avec :

Les patients ayant subi un AVC et présentant de la négligence hémi-spatiale. Même si les auteurs spécifient seulement l’usage de la CBS chez les patients avec de la négligence hémi-spatiale droite, celui-ci peut être modifié pour son utilisation chez des individus avec de la négligence hémi-spatiale gauche (Plummer et al., 2003).

Ne devrait pas être utilisé avec :

La CBS nécessite que les patients réalisent des mouvements avec les membres supérieurs et les membres inférieurs dans des positions de test variées pendant approximativement 30 minutes (Menon & Korner-Bitensky, 2004). Le système de cotation peut être ajusté pour les patients qui ne sont pas capables de réaliser toutes les tâches, mais le clinicien devrait considérer si ces difficultés sont dues à de la négligence ou à d’autres déficits neurologiques tels que l’apraxie (Azouvi et al., 1996; Menon & Korner-Bitensky, 2004).

Dans quelles langues l’outil est-il disponible ?

Anglais

Sommaire

Que mesure l’outil ? La CBS mesure la négligence comportementale unilatérale.
Pour quelles clientèles cet outil peut-il être utilisé ? La CBS est conçue pour être utilisée auprès d’individus ayant subi un AVC et présentant de la négligence hémi-spatiale.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Évaluation
Temps d’administration requis La CBS prend approximativement 30 minutes pour être administrée.
Versions Il existe une version de la liste de vérification de la CBS pour l’usage des cliniciens. Il existe également un questionnaire d’auto-évaluation du patient qui peut être utilisé pour mesurer la conscience de la négligence (anosognosie).
Langues Anglais
Propriétés psychométriques
Fidélité

Cohérence interne :

Cinq études ont examiné la cohérence interne de la CBS et ont relevé une cohérence interne allant d’adéquate à excellente en utilisant le rang de Spearman.

Intra-juge :

Aucune étude n’a documenté d’informations sur la fidélité intra-juge de la CBS.

Inter-juges :

Une étude a examiné la fidélité inter-juges de la CBS et a noté que celle-ci allait d’adéquate à excellente, en utilisant les coefficients de corrélations et les coefficients kappa.

Test-retest :

Aucune étude n’a examiné la fidélité test-retest de la CBS.

Validité

Une étude a examiné la validité interne de la CBS et a relevé une unidimensionnalité des items à l’aide d’une analyse de Rasch.

Contenu :

Aucune étude n’a documenté d’informations sur la validité de contenu de la CBS.

Critère :

Validité prédictive :

Aucune étude n’a examiné la validité prédictive de la CBS.

Validité concourante :

Cinq études ont examiné la validité concourante de la CBS avec cinq autres tests de négligence auprès de patients ayant subi un AVC de l’hémisphère droit et ont relevé d’excellentes corrélations avec le Test d’Albert, les sous-tests du Behavioral Inattention Test, le Test des cloches, une tâche de lecture et une tâche d’écriture. Des corrélations allant d’adéquates à excellentes ont été relevées avec le Ogden’s scene drawing task, le test de figures qui se chevauchent et le test de dessin de marguerite. Des corrélations allant de faibles à adéquates ont été relevées avec l’échelle de conscience de la négligence visuelle et motrice de Bisiach et al. (1986). Une étude a examiné la validité concourante de la CBS avec d’autres tâches de négligence auprès de patients ayant subi un AVC de l’hémisphère gauche et a relevé des corrélations adéquates avec le Test des cloches, mais aucune corrélation significatrice avec le Line Bissection Test.

Construit :

Une étude a effectué une analyse de facteurs de la CBS et a relevé un facteur sous-jacent.

Groupes connus :

Deux études ont examiné la validité des groupes connus de la CBS et ont noté que celle-ci est capable de faire la distinction entre les patients avec ou sans négligence et les patients avec ou sans déficits du champ visuel. La CBS ne fait pas la distinction entre les patients avec ou sans dépression.

Validité convergente/discriminante :

Deux études ont examiné la validité convergente de la CBS et ont relevé une excellente corrélation avec l’Indice de Barthel ainsi qu’une corrélation adéquate avec la Mesure de l’indépendance fonctionnelle et la Postural Assessment for Stroke Scale, à l’aide des coefficients de corrélation de Spearman.

Effets plancher/plafond Une étude a relevé des effets de plancher/plafond adéquats.
Est-ce que l’outil est sensible au changement ? Deux études ont relevé que la CBS peut détecter le changement de la négligence.
Acceptabilité Non documenté.
Faisabilité La CBS est simple et facile à administrer. Bien qu’il n’existe pas de formation officielle, l’administration de la CBS exige que les cliniciens aient une bonne compréhension de la négligence et de ses manifestations comportementales. Il n’y a pas de manuel pour faciliter l’administration ou la cotation.
Comment obtenir l’outil ? Il est possible d’obtenir la CBS dans l’article par Azouvi et al. (1995).

Propriétés psychométriques

Résumé

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes concernant les propriétés psychométriques de la Catherine Bergego Scale (CBS). Huit articles ont été examinés.

Effets plancher/plafond

Azouvi et al. (2003) ont noté que 3,6% des patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit ont obtenu un score total sur la CBS de zéro (aucune négligence), ce qui indique des effets de plancher/plafond adéquats.

Fidélité

Cohérence interne :

Bergego et al. (1995) ont examiné la cohérence interne de la CBS auprès de 18 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit et ont relevé d’excellentes corrélations entre le score total et tous les items (rho allant de 0,48 à 0,87, p<0,05).

Azouvi et al. (1996) ont examiné, en utilisant les coefficients de corrélation de rang de Spearman, la cohérence interne de la CBS auprès de 50 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit. Une corrélation adéquate a été relevée entre le score total de la CBS et l’item « Nettoyage des dents » (rho = 0,58 p<0,0001). Une excellente corrélation a été relevée entre le score total de la CBS et tous les autres items (rho allant de 0,69 à 0,88, p<0,0001). Une corrélation adéquate a été relevée entre le score attribué par un thérapeute et l’auto-évaluation du patient (rho = 0,52, p<0,001). Une excellente corrélation a été relevée entre le score du thérapeute et le score d’anosognosie (c’est à dire le score total du thérapeute – le score de l’auto-évaluation du patient) (rho = 0,75, p<0,0001).

Azouvi et al. (2002) ont examiné la composante concernant l’anosognosie de la CBS auprès de 69 patients en phase subaiguë de récupération post-AVC à l’hémisphère droit. Le score d’auto-évaluation du patient s’est avéré significativement plus bas que le score de l’évaluateur (p<0.0001). Une excellente corrélation a été relevée entre le score du thérapeute (sévérité de la négligence) et le score d’anosognosie (r = 0,82, p<0,0001).

Azouvi et al. (2003) ont examiné la cohérence interne de la CBS auprès de 83 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit et ont relevé des corrélations allant d’adéquates à excellentes entre les items (les coefficients de corrélation allaient de 0,48 à 0,73, p<0,0001). Les scores d’auto-évaluation des patients se sont avérés significativement plus bas que les scores totaux de la CBS déterminés par les évaluateurs (p<0,0001). Une excellente corrélation a été relevée entre le score du thérapeute (sévérité de la négligence) et le score d’anosognosie (r = 0,79, p<0,0001). Les patients avec de la négligence modérée ou sévère ont obtenu de hauts scores d’anosognosie, tandis que les patients avec une négligence faible ou aucune négligence ont obtenu des scores négatifs, indiquant une plus grande sévérité dans l’auto-évaluation que dans les scores attribués par le thérapeute.

Luukkainen-Markkula et al. (2011) ont déterminé la cohérence interne de la CBS en utilisant des corrélations de Spearman. Des corrélations allant d’adéquates à excellentes ont été relevées entre le score total de la CBS et les scores de tous les items (Toilette du visage : r = 0,64, p<0,05 ; Nettoyage de la bouche : r=0,73, p<0,05 ; Orientation du regard : r=0,80, p<0,01 ; Conscience des membres gauches : r=0,61, p<0,05 ; Attention auditive : r=0,89, p<0,01 ; Collisions lors de déplacements : r=0,89, p<0,01 ; Orientation spatiale : r=0,89, p<0,01 ; Habillage : r=0,51, p<0,05 ; Trouver des effets personnels : r=-0,66, p<0,05) excepté pour l’item « Manger». Des corrélations allant d’adéquates à excellentes ont été relevées entre une majorité d’items de la CBS (r allant de 0,51 à 0,94, p<0,05 à p<0,01).

Azouvi et al. (2003) ont examiné la fidélité de la CBS. L’index de fidélité des items s’est avéré de 0,93, ce qui résulte en des écarts de différences significatives sur le niveau de difficulté de 3,5 (p<0,05). Même si la majorité des items varie sur le niveau de difficulté, deux d’entre eux (Toilette du visage et Attention auditive) ont obtenu le même niveau. L’index de fidélité de la personne s’est avéré de 0,88, ce qui résulte en des écarts de différences significatives sur le niveau d’habileté de 2,7 (p<0,05).

Azouvi et al. (2003) ont examiné la structure interne de la CBS par une analyse de Rasch. L’item 2 (Habillage) a obtenu une valeur aberrante (mnsq = 0,58), indiquant une redondance potentielle de cet item due à une trop faible variance. L’ensemble de scores d’ajustement s’est rapproché de 1,00, ce qui supporte l’unidimensionnalité. Cette constatation est également supportée par des coefficients élevés de corrélation positives de point bisérié (c’est à dire l’ampleur avec laquelle les items corrèlent avec la mesure linéaire) entre le score de chaque item et les score cumulatifs obtenus dans l’ensemble de l’échantillon.

Intra-juge :

Aucune étude n’a documenté d’informations sur la fidélité intra-juge de la CBS.

Inter-juges :

Bergego et al. (1995) ont examiné la fidélité inter-juges de la CBS auprès de 18 patients et ont noté une fidélité inter-juges allant d’adéquate à excellente pour les dix items (coefficients kappa allant de 0,59 à 0,99). La corrélation entre les scores totaux des deux évaluateurs, mesurée à l’aide d’un coefficient de corrélation de rang de Spearman, s’est avérée excellente (rho = 0,96, p<0,0001).

Test-retest :

Aucune étude n’a documenté d’informations concernant la fidélité test-retest de la CBS.

Validité

Validité de critère

Prédictive :

Aucune étude n’a documenté d’information sur la validité prédictive de la CBS.

Concourante :

Bergego et al. (1995) ont comparé le score total de la CBS avec d’autres outils de mesures de la négligence régulièrement utilisés, auprès de 18 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit en utilisant des coefficients de corrélations de rang de Spearman. D’excellentes corrélations ont été relevées entre la CBS, le Test des cloches, l’Ogden’s scene drawing task, une tâche d’écriture, une tâche de lecture et le Test d’Albert (respectivement, rho = 0,72; 0,72; 0,72; 0,70 et 0,67, p<0,01). Aucune corrélation statistiquement significative n’a été relevée avec la tâche de dessin d’une marguerite.

Azouvi et al. (1996) ont comparé le score total de la CBS avec d’autres tests de négligence régulièrement utilisés, auprès de 50 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit, en utilisant les coefficients de corrélation de rang de Spearman. D’excellentes corrélations ont été relevées entre la CBS et le Test des cloches (rho = 0,74, p<0,0001), le Test d’Albert (Line cancellation) (rho = 0,73, p<0,0001) et une tâche de lecture (rho = 0,61, p<0,0001). Des corrélations adéquates ont été relevées avec l’Ogden’s scene drawing task (rho = 0,56, p<0,001) et avec une tâche de dessin d’une marguerite (rho = 0,50, p<0,001). Des corrélations adéquates ont été relevées entre le score d’anosognosie de la CBS et les tests de négligence régulièrement utilisés (rho allant de 0,45 à 0,58, p<0.01). Une faible corrélation a été relevée entre le score d’anosognosie de la CBS et l’échelle de conscience des patients concernant les déficits neurologiques de Bisiach et al. (1986) (rho = 0,31, p<0,05).

Azouvi et al. (2002) ont comparé la CBS avec une batterie de test régulièrement utilisés concernant la négligence (se complétant avec un papier et un crayon), auprès de 69 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit. Les tâches habituelles concernant la négligence incluent le Test des cloches, une tâche de copie de figure, un dessin d’horloge, des tâches de bissection de lignes (5cm, 20cm), des tests de figures se chevauchant, une tâche de lecture et une tâche d’écriture. Des corrélations allant d’adéquates à excellentes ont été relevées entre la CBS et toutes les tâches habituelles concernant la négligence (r allant de 0,49 à 0,77, p<0,0001), excepté pour la tâche de bissection de ligne courte (5cm). La corrélation la plus forte a été notée avec le Test des cloches (nombre total d’omissions). De plus, une analyse de régression multiple a révélé que quatre tâches habituelles concernant la négligence (le nombre total d’omissions dans le Test des cloches, le point de départ dans le Test des cloches, la tâche de copie de figures et la tâche de dessin d’une horloge), prédisaient significativement la négligence comportementale. Des corrélations allant de modérées à excellentes ont été relevées entre le score d’anosognosie de la CBS et toutes les tâches habituelles concernant la négligence (r allant de 0,47 à 0,70, p<0,0001), excepté pour la tâche de bissection de lignes courtes (5 cm). La comparaison avec l’échelle d’anosognosie visuelle et motrice de Bisiach et al. (1986) a démontré une corrélation modérée avec l’anosognosie visuelle (r=0,37, p<0,05) et une faible corrélation avec l’anosognosie motrice (r=0,29, p<0,05).

Azouvi et al. (2003) ont comparé le score total de la CBS avec trois tâches habituelles mesurant la négligence, auprès de 83 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit. D’excellentes corrélations ont été relevées avec le Test des cloches (nombre d’omissions) (r = 0,76, p<0,0001) et une tâche de copie de figures (r=0,70, p<0,0001). Une corrélation adéquate a été relevée avec une courte tâche de lecture (nombre d’omissions) (r=0,54, p<0,0001). La comparaison des scores d’anosognosie de la CBS avec les tâches habituelles mesurant la négligence a révélé des corrélations allant d’adéquates à excellentes (r allant de 0,43 – 0,72, p<0,01).

Azouvi et al. (2006) ont documenté des informations concernant des données non publiées auprès de 54 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère gauche. Une corrélation adéquate a été relevée entre les scores de la CBS et le Test des cloches pour le nombre total d’omissions (r=0,41, p<0,01) et pour le nombre d’omissions à droite moins le nombre d’omissions à gauche (r=0.34, p<0.01). Aucune corrélation significatrice n’a été relevée avec le test de bissection de lignes.

Luukkainen-Markkula et al. (2011) ont comparé la CBS avec les sous-tests habituels du Behavioral Inattention Test (BIT C), auprès de 17 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit et souffrant de négligence hémi-spatiale. Le sous-test de bissection de lignes du BIT C a démontré des corrélations significatrices avec la CBS ; les corrélations se sont avérées excellentes avec les sous-tests de Toilette du visage (r=-0,64, p≤0,01) et d’Orientation du regard (r=-0,61, p≤0,01). Les corrélations se sont avérées adéquates avec les items d’Attention auditive (r=-0.56, p≤0.05) et d’Orientation spatiale (r =-0,54, p≤0,05), ainsi qu’avec le score total de la CBS (r = -0,54, p≤0,05). Inversement, l’item « Manger » de la CBS s’est avéré le seul item à démontrer une corrélation statistiquement significative avec le BIT C, révélant d’excellentes corrélations avec les sous-tests de barrage de lignes (r=-0,95, p≤0,01), de barrage de lettres (r=0,83, p≤0,01) et de barrage d’étoiles (r=-0,83, p≤0,01), ainsi qu’avec le score total du BIT C (r=-0,83, p≤0,01). Malgré les corrélations significatrices entre la CBS et les test habituels mesurant la négligence visuelle, les patients peuvent démontrer des dissociations entre la négligence visuelle et la négligence comportementale (Azouvi et al., 1995, 2002, 2006; Luukkainen-Markkula et al., 2011).

Validité de construit

Azouvi et al. (2003) ont effectué une analyse de facteur habituelle sur les scores bruts de la CBS, révélant un seul facteur sous-jacent qui expliquait 65,8% de la variance total. La matrice de facteur a démontré que les 10 items obtenaient tous une forte charge sur ce facteur (allant de 0,77 à 0,84). De plus, l’analyse de la composante principale concernant les résidus standardisés après l’extraction de la méthode linéaire n’a pas démontré de facteur fort caché dans les résidus entre les scores observés et attendus.

Groupes connus :

Azouvi de al. (1996) ont comparé la négligence comportementale identifiée par des tests habituels auprès de patients présentant ou non de la négligence, en utilisant les tests de Mann Whitney. Une différence significative entre les deux groupes a été relevée sur les scores totaux de la CBS (p<0,0001). La comparaison de l’anosognosie a révélé une différence significative entre les groupes (p<0.001), car les patients sans négligence avaient tendance à surestimer leurs difficultés (comparativement aux difficultés rapportées par le thérapeute) alors que les patients avec de la négligence tendaient à sous-estimer leurs difficultés.

Azouzi et al. (1996) n’ont pas noté de différences significatives sur les scores d’anosognosie de la CBS entre les patients avec et sans dépression.

Luukkainen-Markkula et al. (2011) ont comparé la négligence comportementale entre des patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit et présentant de la négligence hémi-spatiale et des déficits du champ de vision (n = 8), et des patients avec un champ visuels intact (n = 9) – en utilisant des tests Mann Whitney. Les patients avec des déficits visuels ont obtenu un score de négligence comportementale significativement plus sévère (c’est à dire un score total sur la CBS plus élevé) que les patients avec des champs visuels intacts (p = 0,03).

Convergente/Discriminante :

Azouvi et al. (1996) ont examiné la capacité de la CBS de mesurer les aspects du fonctionnement quotidien concernant la négligence, en comparant les scores de la CBS avec ceux de l’Indice de Barthel auprès de 50 patients ayant subi un AVC de l’hémishère droit – en utilisant les coefficients de corrélation de rang de Spearman. Une excellente corrélation a été relevé entre le score total de la CBS et celui de l’Indice de Barthel (rho = -0,63, p<0,0001).

Azouvi et al. (2006) ont documenté des informations concernant des données non-publies auprès de 54 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère gauche. Une corrélation adéquate a été relevée entre les scores de la CBS et ceux de la Mesure de l’indépendance fonctionnelle (r=-0,48, p<0,01), ainsi qu’avec ceux de la Postural Assessment for Stroke Scale (r=-0,55, p<0,001).

Sensibilité au changement

Samuel et al. (2000) ont noté que la CBS est sensible au changement clinique suivant une intervention de repérage visuelle, spatiale et motrice auprès de patients ayant subi un AVC et présentant de la négligence spatiale unilatérale.

Sensibilité :

Azouvi et al (1995) ont examiné la sensibilité de la CBS en déterminant la capacité de chacun de ses items de détecter la présence de négligence (c’est à dire un score de un ou plus), auprès d’un groupe de 50 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit. Les items les plus sensibles pour détecter la négligence se sont avérés les items 2 (Habillage), 4 (Conscience des membres gauches) et 8 (Collisions en se déplaçant) qui démontraient tous de la négligence dans plus de 50% des patients. Les autres items, en ordre décroissant de sensibilité, se sont avérés : l’item 1 (Toilette du visage) ; 3 (Manger) ; 10 (Effets personnels) ; 5 (Orientation du visage) ; 7 (Attention auditive) ; 9 (Orientation spatiale) ; et 4 (Nettoyage de la bouche). La CBS s’est avérée plus sensible pour détecter la négligence que les autres tests d’évaluation habituels de la négligence (le Test des cloches, une tâche de lecture et le Line cancellation test) qui, pour leur part, détectaient la négligence chez 42 à 49% des patients.

Azouvi et al. (2002) ont examiné la sensibilité de la CBS auprès de 69 patients présentant de la négligence à l’hémisphère droit. Tout comme lors de leur étude antérieure (Azouvi et al., 1995), les items les plus sensibles se sont avérés les items 4 (Conscience des membres inférieurs), 8 (Collisions) et 2 (Habillage). Les auteurs ont également comparé la sensibilité de la CBS avec une batterie d’autres tâches habituelles évaluant la négligence qui comprenaient le Test des cloches, une tâche de copie de figures, un dessin d’horloge, une tâche de bissection de lignes, un test de figures se chevauchant, une tâche de lecture et une tâche d’écriture. L’analyse de régression multiple de type Stepwise a révélé que quatre tâches habituelles de négligence (le nombre total d’omissions dans le Test des cloches, le point de départ dans le Test des cloches, la tâche de copie de figures et la tâche de dessin d’une horloge) prédisaient significativement la négligence comportementale. Ces tâches ont révélé de la négligence chez 71,84% des patients mais n’ont pas indiqué de négligence chez 16,38% des patients qui démontraient de la négligence selon la CBS. La plus grande incidence de négligence dans les tests habituels était de 50%, alors que la négligence était vue dans au moins un des dix items de la CBS chez 76% des patients. Cela indique que la CBS s’est avérée plus sensible pour détecter la négligence, même si la différence de sensibilité entre cet outil de mesure et la batterie de tests habituels de négligence n’était pas statistiquement significative.

Azouvi et al. (2003) ont comparé la sensibilité de la CBS à trois tâches habituelles mesurant la négligence auprès de 83 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit. L’incidence de négligence de chaque tâche individuelle était de 44,3% pour la tâche de copie de figure, de 53,8% pour le Test des cloches, et de 64,2% pour la tâche de lecture. Soixante-cinq% des participants ont démontré de la négligence dans au moins une des tâches, et 32,7% des participants ont démontré de la négligence dans toutes les tâches. En comparaison, 96,4% des participants ont démontré de la négligence selon le score total de la CBS. La sensibilité des items de la CBS, pris individuellement, allait de 49,5% (Attention auditive et Orientation spatiale) à 79,5% (Habillage).

Azouvi et al. (2006) ont documenté des données non publiées concernant 54 patients ayant subi un AVC à l’hémisphère gauche, qui indiquaient que 77,3% des patients démontraient de la négligence à un des items de l’échelle de la CBS. Seulement 5,4% des patients démontraient de la négligence cliniquement significatrice, comparativement à 36% lors d’une étude antérieure par Azouvi et al. (2002), lorsque les patients avaient subi un AVC à l’hémisphère droit. Les trois items suivant : « Négligence des membres droits », « Habillage » et « Nettoyage de la bouche » ont présenté une plus grande incidence de négligence parmi les patients ayant subi un AVC à l’hémisphère gauche, tandis que l’item « Collisions en se déplaçant » obtenait des scores de négligence plus bas. Cette constatation est en contraste avec les études antérieures concernant les patients ayant subi un AVC à l’hémisphère droit (Azouvi et al., 1996, 2002).

Références

  • Azouvi, P., Bartolomeo, P., Beis, J-M., Perennou, D., Pradat-Diehl, P., & Rousseaux, M. (2006). A battery of tests for the quantitative assessment of unilateral neglect. Restorative Neurology and Neuroscience, 24, 273-85.
  • Azouvi, P., Marchal, F., Samuel, C., Morin, L., Renard, C., Louis-Dreyfus, A., Jokie, C., Wiart, L., Pradat-Diehl, P., Deloche, G., & Bergego, C. (1996). Functional consequences and awareness of unilateral neglect: Study of an evaluation scale. Neuropsychological Rehabilitation, 6(2), 133-150.
  • Azouvi, P., Olivier, S., de Montety, G., Samuel, C., Louis-Dreyfus, A., & Tesio, L. (2003). Behavioral assessment of unilateral neglect: Study of the psychometric properties of the Catherine Bergego Scale. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 84, 51-7.
  • Azouvi, P., Samuel, C., Louis-Dreyfus, A., Bernati, T., Bartolomeo, P., Beis, J-M., Chokron, S., Leclercq, M., Marchal, F., Martin, Y., de Montety, G., Olivier, S., Perennou, D., Pradat-Diehl, P., Prairial, C., Rode, G., Siéroff, E., Wiart, L., Rousseaux, M. for the French Collaborative Study Group on Assessment of Unilateral Neglect (GEREN/GRECO). (2002). Sensitivity of clinical and behavioral tests of spatial neglect after right hemisphere stroke. Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry, 73, 160-6.
  • Bergego, C., Azouvi, P., Samuel, C., Marchal, F., Louis-Dreyfus, A., Jokie, C., Morin, L., Renard, C., Pradat-Diehl, P., & Deloche, G. (1995). Validation d’une échelle d’évaluation fonctionnelle de l’héminegligence dans la vie quotidienne: l’échelle CB. Annales de Readaptation et de Medecine Physique, 38, 183-9.
  • Luukkainen-Markkula, R., Tarkka, I.M., Pitkänen, K., Sivenius, J., & Hämäläinen, H. (2011). Comparison of the Behavioral Inattention Test and the Catherine Bergego Scale in assessment of hemispatial neglect. Neuropsychological Rehabilitation, 21(1), 103-116.
  • Menon, A. & Korner-Bitensky, N. (2004). Evaluating unilateral spatial neglect post stroke: Working your way through the maze of assessment choices. Topics in Stroke Rehabilitation, 11(3), 41-66.
  • Plummer, P., Morris, M. E., & Dunai, J. (2003). Assessment of unilateral neglect. Physical Therapy, 83, 732-40.
  • Samuel, C., Louis-Dreyfus, A., Kaschel, R., Makiela, E., Troubat, M., Anselmi, N., Cannizzo, V., & Azouvi, P. (2000). Rehabilitation of very severe unilateral neglect by visuo-spatio-motor cueing: Two single case studies. Neuropsychological Rehabilitation, 10(4), 385-99.

Voir la mesure

Comment obtenir le CBSS

La Catherine Bergego Scale (CBS) peut être vue dans l’article suivant:

Azouvi, P., Marchal, F., Samuel, C., Morin, L., Renard, C., Louis-Dreyfus, A., Jokie, C., Wiart, L., Pradat-Diehl, P., Deloche, G., & Bergego, C. (1996). Functional consequences and awareness of unilateral neglect: Study of an evaluation scale. Neuropsychological Rehabilitation, 6(2), 133-150.

Table des matières
Votre opinion