Semi-Structured Scale for the Functional Evaluation of Hemi-inattention

Évidence révisées en date du 19-08-2008
Auteur(s)* : Lisa Zeltzer, MSc OT ; Anita Menon, MSc
Éditeur(s) : Nicol Korner-Bitensky, PhD OT ; Elissa Sitcoff, BA BSc
Version française en traduction libre : Alexandra Matteau

But

La Semi-Structured Scale for the Functionnal Evaluation of Hemi-inattention est un outil de dépistage utilisé pour détecter la présence d’une négligence spatiale unilatérale (NSU) dans l’espace personnel et extrapersonnel. Dans cette échelle, les patients doivent effectuer des activités fonctionnelles, comme utiliser un peigne ou servir du thé.

Note : Le nom des instruments de mesure qui, en anglais, sont identifiés et nommés par des noms de genre féminin en français – ex. « Batterie » (Battery), « Catégorie » (Category), « Échelle » (Scale, Ladder), « Évaluation » (Assessment) ou « Mesure » (Measure) – sont traduits en français par le genre féminin.

Revue détaillée

But de la mesure

La Semi-Structured Scale for the Functionnal Evaluation of Hemi-inattention est un outil de dépistage utilisé pour détecter la présence d’une négligence spatiale unilatérale (NSU) dans l’espace personnel et extrapersonnel. Dans cette échelle, les patients doivent effectuer des activités fonctionnelles, comme utiliser un peigne ou servir du thé.

Versions disponibles

La Semi-Structured Scale for the Functionnal Evaluation of Hemi-inattention a été publiée par Zoccolotti, Antonucci et Judica en 1992.

Caractéristiques de la mesure

Items :

Il est demandé au patient d’effectuer différentes tâches avec des objets réels.

Pour évaluer la négligence personnelle, les patients doivent démontrer l’utilisation de trois objets communs : un peigne, un rasoir/ étui de poudre compacte et des lunettes. Les objets sont placés un par un à la ligne médiane du patient et il est demandé au patient :

  • « Montrez-moi comment vous peignez vos cheveux ? »
  • « Montrez-moi comment vous utilisez le rasoir ? » (homme) ou « Montrez-moi comment vous vous poudrez ? » (femme)
  • « Montrez-moi comment vous mettez les lunettes ? »

Pour évaluer la négligence extrapersonnelle, les patients doivent servir du thé, distribuer des cartes, décrire une photo et décrire un environnement. Il est demandé au patient d’effectuer ces activités avec des objets qui sont fournis sur la table.

  1. Servir du thé. Le patient est amené à une table avec un plateau contenant 4 tasses et soucoupes, une théière, un pot de sucre, des cuillères à thé et des serviettes en papier. Les examinateurs sont placés à la droite, en face et à la gauche du patient auquel il est demandé de servir du thé pour lui-même et pour ceux qui sont avec lui, de distribuer des serviettes et des cuillères à thé et également de servir le sucre. L’évaluateur qui est assis en face du patient demande : « Pourriez-vous servir le thé ? » Si le patient sert le thé, mais pas les serviettes de papier ou les cuillères à thé, l’examinateur demande : « Pourriez-vous me donner les cuillères à thé (serviettes de papier) ? »
  2. Distribution de cartes. Les examinateurs et le patient s’assoient de la même façon que pour la situation de service de thé. Il est demandé au patient s’il sait comment jouer à la « Scopa ». Si nécessaire, on lui rappelle les règles de base (3 cartes pour chaque joueur et 4 cartes dans le milieu de la table).
    Note : Puisque la Scopa est un jeu de cartes italien, d’autres jeux de cartes comportant 4 joueurs peuvent être utilisés à la place. L’examinateur assis en face du patient demande : « Pourriez-vous distribuer les cartes pour une partie de Scopa ? »
  3. Description d’images. Une image est placée en face du patient et on lui demande : « Pourriez-vous décrire tout ce que vous voyez dans cette image ? ». Trois images sont utilisées. Deux images sont les cartes 3 et 6 (45 x 32 cm) de l’ensemble 1 des Progressive Picture Compositions de Byrne (1967) ; une image est la peinture « The dance on the ship » (60 X 100 cm) de Tissot. L’examinateur indique les personnes et les objets signalés par le patient par des numéros progressifs sur une photocopie de la figure de stimulus dans l’ordre dans lequel ils sont rapportés, sans solliciter d’une quelconque manière. Lorsque la description est terminée, il est demandé au patient : « Bien, qu’est-ce que cette image représente ? » La réponse des patients est transcrite, mais ne contribue pas au score.
  4. Description d’un environnement. Le patient est placé dans une pièce remplie d’objets sur les deux côtés (fauteuils, photos, lampes) et on lui demande de la décrire. On dit au patient : « Pourriez-vous décrire tout ce que vous voyez dans cette pièce ? » Pour faciliter la cotation, il est utile de noter les éléments décrits par le patient sur un schéma de l’environnement.

Cotation :

Les patients obtiennent un score allant de 0 à 3 pour chaque item en fonction de la symétrie de leur performance. Un score total est calculé pour chaque sous-échelle.

  • Sous-échelle de Négligence personnelle : Un score de 0 indique un rendement normal, 1 indique une légère asymétrie, 2 indique des omissions évidentes et 3 indique une réduction significative de l’espace exploré. Le score maximum qui peut être obtenu est de 9. Un score total supérieur à la limite de 1 indique la présence d’une négligence personnelle.
  • Sous-échelle de Négligence extrapersonnelle : Un score de 0 indique un rendement normal, 1 indique de légères asymétries, de l’incertitude ou de la lenteur dans l’espace exploré, 2 indique des omissions évidentes et 3 indique une réduction significative de l’espace exploré. Le score maximum qui peut être obtenu est de 12. Un score total supérieur à la limite de 3 indique la présence d’une négligence extrapersonnelle.

Durée :

Il faut environ 5 minutes pour accomplir la sous-échelle de Négligence personnelle et 15 minutes pour accomplir la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle.

Formation

Le thérapeute doit recevoir une formation sur la façon d’utiliser l’échelle de cotation.

Sous-échelles :

Négligence personnelle et Négligence (spatiale) extrapersonnelle.

Équipements :

  • Peigne
  • Rasoir/ étui de poudre compacte
  • Lunettes
  • Service à thé
  • Cartes à jouer
  • Image

Versions alternatives

Aucune.

Pertinence de l’évaluation selon la clientèle

Peut être utilisé avec :

  • Les patients ayant subi un AVC.

Ne devrait pas être utilisé avec :

  • Les patients qui n’ont pas de mouvement volontaire unilatéral et de contrôle de l’épaule, du coude et des doigts ne peuvent pas être évalués pour la présence d’une négligence personnelle.
  • Les patients qui n’ont pas de mouvement volontaire unilatéral et de contrôle de l’épaule, du coude et des doigts, de langage, de cognition ou de capacités de perception visuelle ne peuvent pas être évalués pour la présence d’une négligence extrapersonnelle. Il peut être difficile pour les patients ayant subi un AVC d’effectuer ces activités de haut niveau peu de temps après l’AVC, toutefois, cette échelle peut devenir plus utile lorsque le patient se rapproche du congé des soins aigus (Menon & Korner-Bitensky, 2004).
  • La présence d’apraxie doit être écartée, puisque cela peut affecter la validité des résultats de tests.
  • Un proche aidant ne peut pas être utilisé puisque la mesure est dépendante de l’observation de l’accomplissement de chaque tâche.

Dans quelles langues la mesure est-elle disponible ?

Non applicable.

Sommaire

Que mesure l’outil ? La négligence spatiale unilatérale (NSU) dans l’espace personnel et extrapersonnel
Avec quelles clientèles l’outil peut-il être utilisé ? Les patients ayant subi un AVC.
Est-ce un outil de dépistage ou d’évaluation ? Dépistage
Temps d’administration Il faut environ 5 minutes pour accomplir la sous-échelle de Négligence personnelle et 15 minutes pour accomplir la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle.
Versions Aucune.
Langues Non-applicable.
Propriétés psychométriques
Fidélité Cohérence interne :
Une étude a examiné la cohérence interne de la Semi-Structured Scale et a relevé une cohérence interne adéquate.

Test-retest :
Aucune étude n’a examiné la fidélité test-retest de la Semi-Structured Scale.

Inter-juges :
Une étude a examiné la fidélité inter-juges de la Semi-Structured Scale et a relevé une excellente fidélité inter-juges.

Validité Critère :
Concourante :
La sous-échelle de Négligence extrapersonnelle a corrélé avec le Line Cancellation Test, le Letter Cancellation Test, le Wundt-Jastrow Area Illusion Test et le Sentence Reading Test. La sous-échelle de Négligence personnelle n’a pas corrélé avec ces tests classiques de diagnostic et nécessite des études de validation supplémentaires.
Est-ce que l’outil est sensible aux changements ? Bien que l’échelle soit habituellement utilisée en tant que mesure de dépistage, une étude a examiné la sensibilité au changement de l’échelle et a relevé que la sous-échelle de Négligence personnelle n’est pas sensible au changement clinique à la suite d’une réadaptation ; toutefois, la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle s’est avérée sensible au changement clinique après un traitement de réadaptation.
Acceptabilité Les deux sous-échelles ne peuvent être accomplies par les patients n’ayant pas de mouvement volontaire unilatéral et de contrôle de l’épaule, du coude et des doigts. De plus, la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle ne peut pas être accomplie par les patients ayant des déficits de langage, de cognition ou de perception visuelle. Bien qu’il puisse être difficile pour les patients d’effectuer ces activités de haut niveau peu de temps après leur AVC, cette échelle peut devenir plus utile pour examiner les patients avant qu’ils aient congé des soins aigus ou de la réadaptation pour retourner à leur domicile. L’apraxie doit être écartée, puisqu’elle peut affecter la validité des résultats de tests. Ce test ne peut pas être complété par un proche aidant.
Faisabilité La Semi-Structured Scale est une des plus longues échelles utilisées pour détecter la négligence spatiale unilatérale, et la sous-échelle de Négligence personnelle nécessite de la validation supplémentaire. L’échelle est simple à coter, toutefois, une formation est requise sur la façon d’utiliser l’échelle de cotation. Un équipement simple et facilement accessible est requis pour compléter l’échelle (peigne, rasoir/ étui de poudre compacte, lunettes, service à thé, cartes à jouer, image).
Comment obtenir l’outil ?

Non-applicable.

Pour administrer la sous-échelle de Négligence personnelle de la Semi-Structured Scale, le clinicien demande au patient de démontrer l’utilisation de 3 objets communs : peigne, rasoir/ étui de poudre compacte et lunettes. Les objets sont placés un par un à la ligne médiane du patient. Pour administrer la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle, les patients doivent servir du thé, distribuer des cartes, décrire une image et décrire un environnement. Il est demandé au patient d’effectuer ces activités avec des objets qui sont fournis sur la table. Un dialogue a été créé pour administrer la Semi-Structured Scale et peut être consulté sous l’onglet Revue détaillée, Caractéristiques de la mesure.

Propriétés psychométriques

Résumé

Aux fins de cette revue, une revue de littérature a été menée pour identifier toutes les publications pertinentes sur les propriétés psychométriques de la Semi-Structured Scale for the Functional Evaluation of Hemi-inattention, en tant que mesure de la négligence spatiale unilatérale. Bien que facile à utiliser, cet outil n’a que peu de preuves de validité (Menon & Korner-Bitensky, 2004). Davantage de tests sont nécessaires au niveau de la fidélité et de la validité de l’échelle.

Fidélité

Cohérence interne (corrélations inter-items) :
Zoccolotti et al. (1992) ont évalué les corrélations inter-items de l’échelle et ont constaté que les items de la sous-échelle de Négligence personnelle a démontré des corrélations adéquates allant de r = 0,57 à r = 0,62 ; et que les items de la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle a démontré des corrélations adéquates allant de r = 0,44 à r = 0,71.

Test-retest :
Aucune évidence.

Inter-juges :
Zoccolotti et al. (1992) ont relevé une excellente fidélité inter-juges pour les items de négligence personnelle et les items de négligence extrapersonnelle de l’échelle (respectivement, r = 0,88 et r = 0,96). Toutefois, dans cette étude, les évaluateurs ont été soumis à une formation intensive, ce qui pourrait limiter la généralisation de ces résultats.

Validité

Critère :

Concourante :
Zoccolotti et al. (1992) ont examiné la validité concourante de l’échelle en comparant les corrélations des sous-échelles de Négligence personnelle et extrapersonnelle avec les rendements sur quatre tests standards de diagnostic de la négligence spatiale unilatérale : le Line Cancellation Test, le Letter Cancellation Test, le Wundt-Jastrow Area Illusion Test et le Sentence Reading Test. La sous-échelle de Négligence extrapersonnelle a corrélé avec chaque test classique (respectivement, tau de Kendall = -0,60 ; -0,52; 0,20 et -0,40). Le rendement sur la sous-échelle de Négligence personnelle n’a pas été corrélé avec le rendement sur ces tests classiques. Selon les auteurs, l’absence de corrélation entre la sous-échelle de Négligence personnelle et les tests classiques suggère que les tests classiques qui évaluent l’espace personnel, mesurent des dimensions différentes de la négligence. La sous-échelle de Négligence personnelle nécessite des études de validation supplémentaires.

Sensibilité au changement

Zoccolotti et al. (1992) ont examiné la sensibilité au changement de l’échelle et ont relevé que la sous-échelle de Négligence personnelle n’est pas sensible au changement clinique à la suite d’une réadaptation ; toutefois, la sous-échelle de Négligence extrapersonnelle s’est avérée sensible au changement clinique après un traitement de réadaptation.

Références

  • Byrne, D. (1967). Progressive Picture Compositions. Picture Set 1. Burn Mill, Harlow: Longman.
  • Menon, A., Korner-Bitensky, N. (2004). Evaluating unilateral spatial neglect post stroke: Working your way through the maze of assessment choices. Topics in Stroke Rehabilitation, 11(3), 41-66.
  • Plummer, P., Morris, M. E., Dunai, J. (2003). Assessment of unilateral neglect. Phys Ther, 83(8), 732-740.
  • Tissot, J. il ballo sulla nave. Reproduction on canvas. Series: Maestri della Tavolozza, n. 1295 HH, Milano: Amilcare Pizzi.
  • Zoccolotti, P, Judica, A. (1991). Functional evaluation of hemineglect by means of a semistructured scale: personal extrapersonal differentiation. Neuropsychological Rehabilitation, 1, 33-44.
  • Zoccolotti, P., Antonucci, G., Judica, A. (1992). Psychometric characteristics of two semi-structured scales for the functional evaluation of hemi-inattention in extrapersonal and personal space. Neuropsychological Rehabilitation, 2, 179-191.

Voir la mesure

Comment obtenir la Semi-Structured Scale for the Functional Evaluation of Hemi-inattention ?

Non-applicable.

Table des matières
Qu’en pensez-vous ?